"The Last Kiss", j'aurais bien aimer le voir avec la miss celui-là, bon, pas grave... Bref, Zach Braff, le retour après Garden States, ais qu'en tant qu'acteur cette fois, puisque c'est Tony Goldwyn qui réalise ce remake de l'italien "L'Ultimo bacio" ; habituellement, je ne reagrde jamais les remakes, sauf s'ils apportent vraiment quelque chose en plus (ou de différent), et si cette fois-ci je n'ai su qu'au générique de quoi il en retournait (l'original étant apparemment sorti en 2002, jamais entendu parler), il faut bien avouer qu'il a ses arguments : Jacinda Barrett, et surtout, Rachel Bilson (qui sont toutes les deux trop vieilles, surtout la première, mais c'est pas grave :p ).

Heu, ou en étais-je ? Notre film nous parle des couples (hétéros) qui s'aime, se déchirent, tout le temps, alors que tout semblait aller bien, et que personne ne s'apercevait qu'en fait, non, une lente déterioration, le doute, la peur, chez les hommes, chez les femmes, qui ne se comprennent pas, voire même, qui refusent l'évidence. C'est intéressant, des histoires parallèles qui par le plus grand des hasards hasardeux tombent toutes en même temps ; on prend le parti de tout montrer, quitte à paraître un peu facile, avec des scènes érotiques pas mal inutiles ; pas un chef-d'oeuvre, mais un film bien sympa qui se laisse bien voir, avec ses quelques grands moments, et un message au final assez pertinent.

Et puis, y'a la Rachel, va falloir que je retrouve le Buffy où elle apparaît :p (d'un autre côté, sans maquillage, mouais, et elle accuse ses 25 ans ; mais dans le film, pfiou :p ).