Et voili voilou, par la magie de la démocratie, c'est Royal qui arrive bien en tête trois fois plus de voix que DSK, et trois fois plus que Fabius, soit 60%. Tadam ! Alors il y a six mois, elle va faire une tournée au Chili, raconte 3 mots en espagnol qui m'avait fait honte tellement c'était misérable, et depuis, squattage de media, l'arme absolue. Le 4ème pouvoir, on en est sûr et certain maintenant, c'est de la connerie, faut dire qu'entre le niveau intellectuel général des journalistes, et la direction vendue aux grands groupes financiers (et de préférence dans le secteur de l'armement), on allait pas forcément aller bien loin.

Mais tout de même, on avait un peu d'espoir, celui que les militants, ceux qui ont payé leur carte, plein de convictions etc, ceux-là sauraient se rendre compte de l'absolue horreur politique que représentait la Ségolène. Que nenni, ils sont comme tous les autres ; irrécupérables à hauteur de 60%, pas mal du tout quand même. Et pourtant, je ne vois pas un seul blog plus ou moins politique de mon aggrégateur en faveur de l'autre couillonne (mais il en existe 2 ou 3 sérieux en sa faveur, en dehors), c'était plutôt DSK qui avait les faveurs de tous très généralement, et je dois bien avouer, la mienne aussi, même si ses idées sont bien plus concervatrices que les miennes (ce qui n'est pas tellement un problème pour la présidence : le but est d'assurer la stabilité, c'est pour cela que le quinquennat est une aberration, passé haut la main à un référendum populaire, chouette).

Étant hors de question pour des raisons strictement morales de voter pour cette ahurie, il reste donc effectivement deux choix (pour moi) : Bayrou un peu plus à droite (du PS théorique, pas de Ségo), et Chevènement bien plus à gauche. Pour l'instant, ce sera le second, encore, d'autant plus que c'est le seul véritable héritier du Jacobisme. Restera le problème du partitionnement des voix ; qui risque évidemment de profiter à l'ahuri de droite Sarko, et à l'autre fada-mais-pas-tant-ça de LePen.

D'un autre côté, ce n'est pas non plus comme si c'était la méga grosse surprise, juste une preuve supplémentaire que la démocratie, c'est de la merde, une des plus belle connerie qui soit (parce qu'elle est commerciale, ça plaît bien au cerveau de base : tu participes, tu est intégré, bla bla bla, mon oeil). Pourtant, ça fait plus de 2500 ans que l'on sait que c'est bidon et que ça ne vaut pas un clou, tout comme le changement du système de comptage des votes pourrait déjà bien améliorer les choses dans un premier temps. Mais non, parce que ce sont ceux qui sont au pouvoir (et non le peuple, chose impossible de toute façon, et non souhaitable) qui décident de tels systèmes, et leur intérêt n'est pas de modifier quelque chose qui a si bien marché pour eux (le politique, surtout en démocratie, n'a aucune vision au-delà de 2 ou 3 ans ; c'est une caractéristique qu'il a hérité de ses pauvres études).

Allez, c'est pas grave, ils ont bien Bush aux USA, on va bien pouvoir se taper un président de merde pendant 5 autres années (je n'ai évidemment pas la moindre prétention de penser ne serait-ce que 3 secondes que Chevènement ou que Bayrou, ou autre politicien hors Ségo/Sarko pourra devenir président ; aux accidents accidentels près, mais ça fait longtemps qu'il n'y en a pas eu...). Circulez, y'a rien à voir.


humeur du moment: beark ! (qui s'adresse aussi envers mes concitoyens, mais c'est pas de leur faute, ils ont été mal éduqués ; c'est ce que l'on appelle "l'héritage du passé", c'est pour ça que ça n'avance pas)