L'iPhone, c'est le mal. Et pas juste parce que ce sont ces voleurs sans foi ni loi de Apple, les mecs qui font croire qu'ils ont même inventé le feu (récemment, Celui me sortait innocemment qu'Apple avait inventé la souris ; non non, ils l'ont juste volé à Xerox...), alors qu'ils ont toujours un espèce de kernel étrange mixé entre du Mach, du Step, et du BSD, ce qui ressemble surtout à rien du tout dans l'absolu. Au passage, je me suis amusé récemment à voir l'étendu du lavage de cerveau même parmi les windowsiens confirmés en quête de rédemption linuxienne en la personne de mon cousin, qui me confiait à quel point il avait été épâté de voir que lorsque l'on branche une imprimante sur Mac, hop, ça marche tout de suite, pas besoin de drivers ; sauf qu'en fait, Mac a depuis 2 ou 3 ans viré son ancien système casse-tête (qui était une plaie absolue) pour intégrer CUPS, le service d'impression bien connu des gens sous BSD et Linux, puisque toutes les distribs l'ont inclus par défaut depuis des années ; mieux encore, avec le système KDE d'impression, on atteint des sommets en terme de maniabilité, parce qu'il faut bien avouer que CUPS est un peu brut de fonderie (imprimez avec Firefox, et tentez la même opération avec Konqueror, la différence est de taille... Quant à la gestion des imprimantes, y'a pas photo) ; bref, il s'extasiait d'un truc qu'il connaissait pourtant déjà sous Linux, c'est très fort.

CUPS est d'ailleurs un bon exemple du revirement partiel de Apple, puisque la firme a racheté le copyright et le développeur principal, et investit ses fonds sur un projet aussi libre que Webkit, issu de KHTML, le moteur html de Trolltech/Konqueror, qui apparemment est plus propre et plus efficace, et devrait être réintégré à la place de KHTML lui-même. Ce qui devrait en toute rigueur, grâce aux développement effectués sur l'iPhone, bouleverser totalement le paysage des navigateurs embarqués, qui pour l'instant représentent une plaie béante (trop lourds, trop coûteux, un opera plante sans cesse, un webfront de chez Access coûte 200K$ de licence plus les royalties de 1 ou 2 $ par device, plus les coûts de SDK etc, pour un résultat à faire rire jaune...). Tristan est d'ailleurs passablement à côté de la plaque sur le sujet (sur les motivations des opérateurs ; mais aussi sur "l'expérience mobile", à l'heure où l'on parle d'écrans de téléphone de plus de 600px de large, et même de console de jeu encore plus larges, voire même de télé sur set top box), mais je puis vous affirmer que gecko n'est pas près de voir un appareil mobile vu sa consommation mémoire et CPU inexpliquable (enfin, Telefonica -- pour ne pas les citer -- a tenté l'expérience avec un Mozilla -- et c'était il y a peu, pourquoi ne pas avoir mis au moins un Konqueror ? C'était sur une box de télénum, ce fut un échec sanglant, zarb non ?).

Bref, si je tire sur Apple encore une fois, c'est pour sa politique envers les consommateurs qui encore une fois sont pris pour des cons. Vous me direz, il ne fallait pas être bien fûté déjà pour s'acheter un iPod alors que la concurrence fait beaucoup mieux pour beaucoup moins cher (au fait, vous savez pas quoi, l'interface de l'iPod, elle vient de chez Samsung, c'est une commande officielle...). Cette fois-ci, ils s'en prennent aux gens qui osent délocker leurs téléphones pour ne pas être rackettés par l'Opérateur Officiel choisi, AT&T aux US, et, l'a-t-on appris récemment, Orange en France très bientôt. Ces foutus clients non seulement dépensent 600$ (soit... 600€, on n'arrête pas le progrès libéral) pour un téléphone certes joli avec une interface graphique qui brille (mais apparemment un poil complexe à explorer), et en retard technologiquement (mais bon, Apple vend bien des lecteurs mp3 sans écran comme des petits pains... Comment faire du neuf avec du très très vieux, parce que même mon lecteur de cassette audio avait un écran, faut pas déconner), mais en plus ils ne veulent pas obéir à la violation de toutes les lois anti-concurrentielles qui soient, vous imaginez ! Scandale !

Donc, après la découverte des mille et une façon de délocker le bousin (pour un device vendu comme infaillible, blablabla, comme c'est drôle ; vous me direz "rien n'est infallible" ; ça ça reste à voir les enfants, je sors d'un projet qui avait un peu le même but, et je ne pense pas que l'on puisse détourner les 2 ou 3 clefs de chiffrage, les file system write only ou sans exécution possible, et les protection de pile et d'exécution mémoire sans avoir recours à beaucoup de magie noire), ça va sévir ; et aux menaces de garanties qui vont tomber et autres firmwares rendant inopérant la bestiole, les utilisateurs veulent répondre par une class-action, on nage en plein délire (après tout, pourquoi filer son pognon à Apple en premier lieu, hein ?).

Nokia fait le malin de son côté et pond une pub sur l'ouverture (toujours via Tristan) ; y'en a qui ferait mieux de se taire, avec leur Symbian tout pourri ; et même les N770 et N800, y'a quand même pas mal de soft propriétaire dedans (tiens, opera par exemple... Mais plus embêtant, la reconnaissance d'écriture, ballot ; d'ailleurs, ce qu'il y a de plus sujet à bug sont les trucs proprios, on essaiera de s'étonner).

En réalité, l'espoir vient d'OpenMoko, avec son Neo 1973. Le téléphone est quasi-entièrement ouvert (quelques exceptions pour cause de GPS proprio, et de stack GSM protégée par la loi, histoire de ne pas donner le droit au cotoyen lambda de faire du brouillage de comm', me semble-t-il), ce qui comprend même l'électronique, et la possibilité d'acheter pour pas bien plus cher une malette de développement fournissant en sus (et entre autres) une véritable sonde J-Tag (ce qui permet d'injecter directement du code dans la CPU et de faire booter ce que l'on veut dessus ; par exemple, là, je développe avec un port qui a la même gueule sur des box de télé numérique, sauf que pour le grand public, on ommet de souder le bidule, pas fous les mecs).

Bref, la comparaison entre les spécifications brutes de l'iPhone et du Neo1973 donnent le second avec un certaine avance. Évidemment, l'interface de l'iPhone troue le cul, le challenge est élevé. Mais voilà, openMoko est basé sur enlightenment, directFB, et d'autres soft développés auparavant par trois pelés deux tondus surdoués, qui en 2004 faisaient déjà des merveilles dont Apple n'a pas encore idée 3 ans plus tard. Les vidéos qui commencent à circuler mettent alors l'eau à la bouche, mais patience. Enfin, il faut bien comprendre quelque chose : openMoko est un projet certes mené par une boîte privée taïwannaise, mais surtout ouvert et surtout communautaire, ce qui veut dire que l'on peut déjà acquérir la bête à prix réduit (mais la version finale est différente du point de vue hard que celle d'il y a 6 mois, moins puissante, il fallait donc être vraiment motivé, ou avoir des intérêts directs), et que dès su'il sera répandu un tout petit peu, des tas de développeurs comme moi vont s'empresser de rajouter plein de fonctionnalités dans tous les sens ; pour le moment, on peut toujours attendre sa sortie d'ici quelques jours, et le commander sur le net s'il n'est pas encore sorti effectivement dans les magasins de France (les mêmes qui n'auront aucun scrupule à faire bouffer de l'iPhone à tout le monde) dès qu'il sera sorti. Il n'y a qu'à voir l'effervescence autour de Maemo sur N770/N800 pour s'en convaincre aisément...

En attendant, on peut aller sur le site du Neo, et éviter de mettre ses économies dans un énième machin fermé. Ce qui est certain, c'est que moi je n'attendrai pas plus de 2 jours après sa sortie pour le commander, après avoir longuement hésité, j'adore mon N770, et franchement l'openMoko sur un autre registre lui met complètement la pâtée ^^.