C'est un peu la remarque qui est revenue plusieurs fois : pas beaucoup de monde. Pourtant, ce n'était peut-être qu'une impression. Arrivé assez tôt pour cause d'entretien juste avant (si vous connaissez du monde en recherche d'ingé informatique temps-réel/embarqué, n'hésitez pas à me le faire savoir...), il y avait pourtant déjà bien des blogueurs, et même certains que l'on n'avait point vu depuis 2 ou 3 moins au moins. Assis en bout de table, en face de Thomas , sa mi, Aurèle, et à côté de Marloute qui ne tarda pas à s'enfuir honteusement, Bladsurb puis Marion ex-Fûûlion (volant la place de Fred ex-Neuro) vinrent compléter le bout de table ; à l'autre bout, Nim' puis Kerlu, une demoiselle dont j'aurai juste su qu'elle n'était point Française, et peut-être un ou deux dont j'oublie le nom. C'est ainsi que se passa une bonne moitié de soirée, entre musique, sorties, techniques de dragues plus ou moins débiles dont sont victimes les filles (mais comme le dit la loi des grands nombres...), et j'en passe.

Michel v de retour d'Ouzbekistan, XIII de son île (et à qui j'ai oublié de dire d'embrasser très fort Catherine Breillat de ma part, s'il la croise, parce que c'est l'une des filles les plus géniales au monde), le Lapin Gourmand du Québec (il nous spoiliera Laurent que dans 3 mois, on a un préavis ; j'indique à Samantdi qu'il avait comme moi une chemise noire), il ne manquait qu'un Suisse au grand dam de XIII (n'est-ce pas ? Hum ^^).

Versac et Authueil arrivent avec retard, rejoindre Denys et quelques autres dans un coin que je préjuge politique ; mini-papotage avec mon anti-cultureux favori (je me décide ensuite à bouger de ma table, alors que le débat porte sur la difficulté relative de dessiner les hommes musculeux et droits, ou les femmes charnues et courbes, des sculptures du Louvre) ; Eolas arrivera bien plus tard encore, alors que la salle s'est bien vidée peu avant 23h00, et que Denys était en train de me dire que s'il avait apprécié mon allusion "Et mon phoque, dis, tu l'aimes ?" (), il pensait sérieusement que ça avait dû passer inaperçu ; ce à quoi j'ai répondu par ailleurs que je demanderai à mes lecteurs (alors, chers lecteurs, vous l'avez vu, non, cette référence à BB, quand même ?).

Qu'oublie-je encore (outre la fin du Name Dropping) ? Marion et Kerdekel ont perdu des tifs, mais c'est la seconde qui est plus visible ; Koz était sappée en djeunz avec des boucles d'oreilles affriolantes, rouge à lèvre, et Vans aux pieds (il y aura des preuves photographiques) ; Dagrouik et Lancelot ont été croisé juste avant qu'ils ne partent ; à ce moment est d'ailleurs arrivé Johann ex-Tatou (y'a beaucoup d'ex-quelque chose, ma parole) ; Darius m'a demandé de quoi parle mon blog, ce qui est une question bien embêtante, et à qu'il vaut finalement mieux reformuler en "de quoi ne parle pas mon blog ?" ; l'alcool chez les (très) jeunes c'est mal d'après Metro, et ça fait rire tout le monde, parce que dans le genre découverte du siècle, on a fait mieux (n'empêche que c'est très vrai, mais la culture de l'auto-destruction en pays occidentalisé est bien ancrée ; et l'alcool coula à flot encore...).

Pour finir, Hadrien est encore une fois très sympa (le quartier est moche, mais l'assassin c'est bien), et puis départ vers 23h30 pour cause de sommeil à rattraper (évidemment, pas couché avant 2h30, et sans avoir rédiger le compte-rendu en plus, la lose).