Bônannée à tous, puisque telle est la (stupide, évidemment) tradition (d'où le pléonasme). Comme si j'allais souhaiter à quiconque une mauvaise année, et ce à n'importe quelle période arbitraire non julienne... Bref, il est aussi de coutume de prendre des résolutions qui ne seront certainement pas tenues, comme rattraper les billets en retard, avoir une vie sociale, prendre et du poids et faire du sport, se décoincer psychologiquement, mettre du fric de côté, bref, tout ce qui appartient au domaine de la science fiction.

Je propose donc à quelques blogueurs et commentateurs peu sociables en blogoland de venir ce soir à Paris-Carnet, où il y aura de toute façon peu de monde ; je pense à Temet, Laurent, Lea, Klari (que je n'ai pas vu inscrite alors qu'il m'avait semblé que...), la belle bleue (depuis tout ce temps...), Xuelynom, Hecatonchire (pour ramener Lea en taxi :p ), David aussi, tiens, ou qui sais-je encore (les absents depuis trop longtemps comme OlivierJ ou Scykhan, ...), viendez quoi ! Toujours pareil, suivez le guide...

Pas grand' chose à raconter -- mis à part le début de mes corrections de partiel dont je vous reparlerai, et la mauvaise idée de papa noël qui a fait camer ma machine à sécher le linge dès mon retour à Paris, que c'est cher ces satanées bestioles ! --, alors pour ce début d'année, je commence bien en me mettant hors la loi, enfin, peut-être pas, on peut trouver le truc ici (et puis je fais de la pub, pas certain qu'à par les organiste et les fanas d'orgue l'on trouve beaucoup de connaisseurs...) : Lefébure-Wely, "Quatre méditations religieuses : III. Choeur de voix humaines", interprété par Françoise Lévéchin-Gangloff, sur l'orgue historique de St-Roch.