J'invite aussi :

Jean-Paul Salomé, Alain Corneau, Costa-Gavras, Jeanne Labrune, Jean Marboeuf, Christian Carion, Jean-Jacques Annaud, Bertrand Van Effenterre, Bertrand Tavernier, Dante Desarthe, Patrick Braoudé, Pierre Jolivet, Rachid Bouchareb, Michel Deville, Gérard Krawczyk, Jacques Fansten, Christian Vincent, Pierre Salvadori, Michel Andrieu, Véra Belmont, Bertrand Blier, Claude Lelouch, Patrick Bouchitey, Catherine Breillat, Pascal Thomas, Paul Boujenah, Jean-Loup Hubert, Gérard Jugnot, Philippe Lioret, Radu Mihaileanu, Jean-Jacques Beineix, cinéastes.

Bref, les 32 nouveaux (mais cinéastes, cette fois) à signer un texte auxquels ils n'ont manifestement rien compris, à lire mon précédent billet et les liens qui y sont contenus. On avait alors des mots assez durs en commentaires pour qualifier les artistes et compositeurs parmi lesquels figuraient pourtant Goldman, mais ici on a bien Costa-Gavras (on ne pourra pas le taxer de liberticide, la vieillesse n'atteint pas autant les neurones !), le frère Carion (pas le blogueur, l'autre), ou encore Catherine Breillat, à qui on le sait bien je voue un grand culte. Entre autres. Bref, des gens dont on ne doutera pas qu'ils sont on ne peut plus éclairés. Mais là non, ce texte "création et internet" est une insulte à l'intelligence, il est impossible qu'ils n'aient pas été manipulés. Qui osera me dire que Claude Lelouch peut décemment soutenir "Est-il liberticide de vouloir préserver le droit pour les auteurs de continuer à faire des films ?" contre le partage de fichier gratuitement sur internet, alors que ses films ne font plus d'entrées depuis bien longtemps (et à part un coffret hors de prix, allez trouver ses DVDs...), et que l'on prie tous les matins pour qu'il arrête d'en faire ? Qui pourra soutenir que Krawczyk, serial daubeur, peut nous dire que internet nuit à la Création Artistique sans rire ? Trève de plaisanterie, c'est surtout le nom de Costa-Gavras qui m'a fait sursauter. Pas besoin d'en dire plus je pense...

Je voudrais aussi leur rappeler que la licence globale pour le cinéma existe déjà : ça s'appelle la carte UGC illimitée, 29€/mois peu importe le nombre de films vus (et pour ma part, ça dépasse parfois la quinzaine, à multiplier par 9 pour savoir combien ça aurait couté en temps normal), on a même droit aux redif' dans les MK2. Et le cinéma existe depuis bien plus longtemps que le DVD, inutile de linker wikipedia pour le savoir.