Vous vous rappelez de l'UE qui en mettait plein les dents à Albanel sur Hadopi qui coulait à pic, et elle qui répondait que mais non, mais non, c'est pas graaaave. Bah le Sarko, il a pris sa plus belle plume, et il a demandé à Barroso de virer l'amendement qui finalement ne lui plaisait pas plus que ça. Pour rappel, celui qui ose tout, là -- c'est à ça qu'on le reconnaît --, il est Président, de France et d'UE (d'ailleurs, ça fait bientôt six mois qu'il n'y a rien foutu, z'avez remarqué ?). Alors le Barroso, il l'a envoyé dans les roses, et pas qu'un peu. Même à droite démocrate on ne peut qu'applaudir. On se demandera quand même quel niveau de guignols de courses on a mis à la tête de notre Etat...