Ralalah, mais qu'est-ce qu'il nous a fait le Besson, là encore ? C'est n'importe quoi... A la question "L'europe semble très réticente à l'idée d'une riposte graduée, pensez vous vraiment qu'il soit possible d'arrêter le téléchargement illégal ?", posée hier matin sur BFM TV, il répond par une pub pour l'offre Orange Max ; et ce en ayant d'abord soutenu la loi d'Albanel, HADOPI, en totale contradiction avec son propre travail.

Il connaît bien son sujet, cependant, comme noté sur numerama, l'offre illimitée est effectivement limitée à 500 titres par mois (ça fait beaucoup, certes -- en réalité ça doit correspondre assez à ma moyenne d'achats de CDs -- bein oui, j'achète, de toute façon c'est pas trouvable sur la mule ce que je cherche :p ) ; c'est un truc assez nouveau, la dernière fois je faisais remarquer à un vendeur que "gratuit pour 1€ de plus" était un oxymore (il n'a pourtant pas compris, les gens de la branche commerciale sont décidément tous bizarres). Mais il oublie surtout de dire que DRM, et que Player Multimedia d'Orange (nooon, il ne tourne pas sous nunux, cherchez pas) obligatoire. Soit deux petits détails pour le moins importants -- Yahoo et Virgin confirmeront. Alors quand on promet que l'on aura nos mp3 (quelle pauvre qualité, d'ailleurs) pour la vie (heu, 99 ans, non ?), c'est un peu beaucoup de la blague -- mais les CDs non plus ne sont pas éternels, au bout de 20 ans plus rien n'est garanti...

Ce qui est embêtant, c'est que le Besson, secrétaire d'Etat, fait de la pub gratos à la télé pour une compagnie certes quasi-monopolistique (qui concentre d'ailleurs de la musique de certaines maisons de disques, pas forcément bien réputées pour leur support aux jeunes talents -- hors star academy, c'est évident -- ni à la culture en général), mais qui a le malheur d'être pas ma foi plutôt proche de lui via son plus dévoué et sympathique conseiller, issu de bien des années de travail à FT (après être sorti de l'X), et ayant bossé juste ensuite pour Albanel, justement (il pourrait revenir à la RdB, quand même, d'ailleurs !). Et ça fait un mélange des genres qui me paraît suspect, à moi le parano. Evidemment je ne doute pas de la bonne foi de tout ce beau monde, mais il y a des choses à ne pas faire.

De la même manière, je me demande comment l'on peut sortir de 12€ par mois ce n'est pas grand chose -- ma foi, je ne dirais pas trop le contraire a priori -- tout en soutenant en même temps qu'il faut aider les familles dans l'acqusition d'un ordinateur -- c'est-à-dire à peine plus cher que ledit abonnement au bout d'un an. Ou alors on considère que les pirates, qui ont forcément un ordinateur, sont en réalité tous des radins non sans moyens -- et à la rigueur, je connais quelques jeunes électeurs à droite qui sont exactement dans ce profil-là. Mais il y a quelque chose qui chagrine, encore (outre le fait que ses enfants sont donc sous windaube, on ne l'a manifestement pas assez convaincu de passer sous des logiciels libres).

Bref, ça confine au n'importe quoi. Comme d'affirmer que l'on réduire la fameuse fracture numérique dont on parle depuis je ne sais plus combien d'années (mais ça doit être la gôôôôche qui a foutu le bordel, a long time ago, qu'on vous dit), et d'arrêter la déjà pauvre option d'informatique au lycée (comme on faisait remarquer sur la ML de l'APRIL), sans parler de la grande pauvreté de l'enseignement informatique au collège. On m'a même soufflé que dans un IUFM, un instructeur a affirmer qu'utiliser des logiciels libres étaient une faute pour un fonctionnaire -- heureusement, la gendarmerie et la DGA, en formation juste à côté de moi, démentent formellement par leurs seules présence. Il y a un jour où il faudra vraiment faire un effort sur ce point pourtant crucial : être cohérent.