Je vous avais parlé de l'affaire m$ contre Tomtom : j'avais raté que Tomtom s'était retourné avec les mêmes armes, les brevets logiciels. Arrive la question habituelle : "how many divisions ?". M$ a quelque peu gagné, de combien nous ne le savons pas, et peut-être que nous ne le saurons jamais : Tomtom a cédé mais pas trop, et a donc payé sa dîme, si ce n'est sa protection à nos mafieux préférés. Ah bein encore bravo, m$...

À noter cependant que juste avant de négocier, l'OIN a appuyé la société de son soutien : IBM, Novell, NEC, RedHat, Philips (eh oui, les temps changent), Sony, tous alliés contre m$. Ça aurait pu faire du sang partout, ce sera pour une prochaine fois...