Oh je le confesse, ça faisait très longtemps que je n'étais pas allé revoir mes amis les geeks, pardi. Alors en cette journée où rien n'était prévu sur mon agenda, je me suis tout de geek vêtu (jean-de-geek, casquette -- j'ai oublié ma Red Hat, j'ai pris par réflexe la Boss --, veste de sport Puma, et... T-shirt de geek Parinux !), ni vu ni connu, retour dans le temps, en signe de pénitence. J'arrive peu avant 20h30, et je crois qu'il est fort tôt, à cause du jour, alors qu'en fait il y a déjà une bonne vingtaine de geeks attablés. J'essaie de saluer tout le monde globalement, mais je me fais avoir par mon ex-collègue ex-président parinuxien qui me serre la main ; j'arrive tout de même à m'en sortir sans perdre une demi-heure. Chose curieuse : il y a un tas de nouvelles filles (deux, donc, contre deux anciennes, dont une prof de Français, est-il important de noter pour ceux qui croient toujours qu'il n'y a que des informaticiens, ou alors que des ingénieurs autres au pire -- ok, les deux nouvelles étaient pour l'une électronicienne, et l'autre code en asm ou en C, elle cherchait des gens qui parlent le même langage qu'elle...), et encore en manque-t-il une (biologiste) avec qui je devais avoir potentiellement quelqu'intéressante discussion.

Le Bon Pêcheur, en face des Halles, est un endroit où l'on paie 14,50€ l'entrecôte (dans le coin, c'est assez peu), et 4,20€ le lait fraise (arg !), de telle sorte que l'addition finale est à la hauteur de ce que l'on aurait dans du standing bien plus élevé, comme au pieds de cochon ; mais au moins, la serveuse du Sud-Ouest se démène dans cette ambiance plus que décontractée, où l'on crie assez souvent, quand on ne trolle tout simplement pas bruyamment, en phagocitant l'espace de tracts et de chaises mouvantes.

On parle des événements passés de la semaine dernière -- l'Ubuntu party qui aurait attiré 4000 visiteurs en deux jours et une nocturne, d'après la Cité des Sciences, et a affiché en tout cas bien complet --, et de la semaine à venir -- un hackaton pour le Gdium. À propos de ça, on parle de MIPS, et je renvoie sur wikipedia pour renvoyer aux bidouilles auxquelles on réussi à s'extirper nos Chinois (au passage, si vous voulez observer des hardeux jaser, voilà comment on trouve tout à coup les softeux bien plus compréhensibles !) Bref, c'est samedi-dimanche si vous êtes intéressés ; personnellement, je n'y serai pas, déjà parce que j'ai d'autres balletomanes à fouetter (ah, si seulement...), ensuite parce que c'est du boulot, de construire du package, et que mon tarif toutes taxes comprises est de 1000€/jour via ma boîte, et 260€ jour net sinon (c'est le WE, merde ! Payable à l'heure, 45€, par virement), certainement pas "la possibilité de gagner un des deux Gdium mis en jeu" ; vous remarquerez au passage, donc, que le business model sous-jacent est fort malin. Je recommanderais aux étudiants d'aller se faire la main, de distribuer du CV et de ne pas manquer de mentionner cette expérience lors d'entretiens d'embauches, en revanche.

On improvise une "réunion membre" sur le pouce, avec un ordre du jour collaboratif, qui n'oublie pas d'évoquer logo toujours pas refondé -- de telle sorte que si on l'attend depuis bien trois ans sans avoir réimprimé de T-shirts, le mien devient collector --, et les différents goodies qu'on pourra en sortir, mais surtout les sujets de conférences futures (en ayant remarqué que plus c'est poilu, plus il y a de monde : on pourrait bien me revoir avec une conf' pour barbus confirmés, comme je ferai au RMLL dès qu'on m'aura viré de l'horaire 9h00-du-mat-pas-possible, et que j'aurai tâné l'administration pour avoir mes billets de train pour Nantes), ou encore des idées pour l'avenir de l'asso (mais là, heu, je crois que c'est tombé à l'eau  :)   ). Je discute un peu avec mon voisin de portage Linux sur ARM, justement, et puis c'est tard, alors on règle l'addition, et on vide les lieux, en se rappelant que c'est tous les 15 jours qu'on se voit -- pas tous les quatre mois, quoi.   :D