Les réactions sur Internet suite à la censure de la loi création et internet aka Hadopi ont été aussi nombreuses qu'intéressantes. En voici les principales (merci à OlivierJ pour sa participation -- bientôt, il ne votera plus pour eux, à force ;)  ) :

* illustrations et caricatures :
   _ Albanulle en patate
   _ le pare-feu d'OOo protège-t-il du ridicule ?
   _ baffes graduées

* les sensés :
   _ l'inévitable Quadrature
   _ Lionel Tardy (chez Marianne, car il existe des médias non encore totalement débiles), pour toujours sauver l'honneur :

Les conclusions du Conseil constitutionnel ne font qu'affirmer le B.A.BA de la justice : je l'ai répété pendant des heures en séance, je n'ai pas été écouté et on m'a reproché d'avoir voté contre ce texte. Résultat : nous avons perdu un mois pour un texte qui n'apporte rien à la création !

Ce texte n'était pas verrouillé : toutes les cinq minutes, les députés ou le gouvernement découvraient que quelque chose ne fonctionnait pas. Nous avons découvert en pleine séance le problème de la double peine et des personnes qui se voyaient couper le téléphone et la télé en coupant Internet, du fait des offres groupées : c'est du n'importe quoi.

Si le boulot avait été bien fait, il n'y aurait pas eu tant d'approximations. Et ce travail, c'était au cabinet du ministère de la Culture de le faire : la responsabilité du ministère est prouvée ! Ils ont dit qu'ils assumaient leurs responsabilités : il est temps qu'ils tiennent parole !


* les blogs :
   _ Authueil (non sans rapport avec le précédent)
   _ Eolas, quand son serveur tient encore le coup
   _ Jules, côté technique
   _ Glazou : "read the fucking constitution u morons"
   _ Meilcour-Versac, et aussi une analyse de communication (hallucinante après la défaite présentée... comme une victoire)

Quoiqu'en fait, ce n'était peut-être pas du pipeau : ce matin, au JO, la loi charcutée a été publiée ! On parle déjà d'un projet de loi "anti-piratage" à présenter dans les sessions extraordinaires de juillet ! On croît rêver...