Cher journal,

comme je suis un très mauvais libriste, qui a séché plusieurs mois de réunions de geeks, je me dois au moins de noter en expiation les 45 minutes top chrono (incluant un croque madame, parce que le frigo toujours geekesque est totalement vide depuis plusieurs jours) en compagnie de quelques uns qui restaient après 22h15. UNIX et de l'Allemand au programme : ça ressemble un peu à ce que je fais en journée, pardi...