Alors qu'hier avaient lieu les fameuses "assises contre l'islamisation" du FN (pour une analyse socio-politique voir ici, et noter aussi le rappel d'Eolas : "Loi du 9 décembre 1905 : Article 1er : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes [...] »"), nous pouvions voir :

* d'une part des anticapitalistes/antimondialistes défilant contre cet infâme réunion contre les peuples du monde ;

* d'autre part des extrémistes de droite se réjouissant qu'en Europe la montée du populisme s'érige contre le "multi-culturalisme".

Assez amusant, n'est-ce pas ? Mais bon, après tout, José Bové (qui s'est un peu beaucoup racheté via Europe Ecologie, certes) ou J-M le Pen sont au parlement européen... Mieux encore, le porte-parole de Laurent Gbagbo, Bernard Houdin, est un ancien président (72) du GUD.

Comme quoi, tout cela relève plus de la psychiatrie que de la politique.