Avec ce deuxième programme au théâtre de la ville, Anne Teresa de Keersmaeker propose sa deuxième conception de la danse, celle plus récente, celle de "Rain" présenté à Garnier. L'ensemble Ictus tambourine du Reich répétitif sur des xylophones, des tambourins, auxquels s'ajoutent potentiellement deux flutes et deux chanteuses à vocalises. Ça fait déjà pas mal de monde, et il y en a encore plus sur la scène ! Douze danseurs (ou onze ?) qui se croisent, se tamponnent, s'accouplent et se séparent, pendant un peu plus d'une heure, sur des rouleaux oranges couvrant le sol (la souris était très assortie). C'est bien plus dynamique et abordable, contrairement à la chorégraphie de la semaine précédente, aucun spectateur n'a été perdu pendant cette séance. Accueil chaleureux.