Cela relève presque de l'art de n'avoir quasiment rien à chroniquer et d'être tout de même en retard. C'est qu'étant passé de l'état de fauché à l'état de "sur les rails", mon entreprise exploite non sans abus ma personne. Quel enfoiré, ce patron de moi-même. Passer de 0 à 100 en quelques instants, c'est aussi ça, gérer sa boîte. Pourquoi pas, si on peut le faire...