Richard Linklater, vu dans "Before midnight" il y a quelques mois, a mené un projet un peu dingue et inédit, qui en soi fera déjà date dans l'histoire du cinéma : tourner une histoire sur 12 années avec les mêmes acteurs. L'histoire d'une famille divorcée, famille moderne, américaine, du Texas, comme il y en a tant. Patricia Arquette dans le rôle de la mère (qui a elle-même été mère fort jeune) ; Ethan Hawke (acteur habitué de Linklater) dans celui du père ; Lorelei Linklater (fille du scénariste-réalisateur, qui doit être un petit génie -- peu de gens inventent un langage...) et Ellar Coltrane pour leurs enfants.

Linklater a tourné pendant ce temps "Before Sunset" et "Before midnight" avec les mêmes acteurs (dont Ethan Hawke) a huit ans d'intervalle, mais c'est ici autre chose : pendant 2h45, on suit la même famille sur différentes périodes, depuis l'enfance du héros Mason Jr (Ellar Coltrane, qui n'a d'ailleurs rien joué d'autre) jusqu'à ses 18 ans. Un grosse tranche de vie, entre les galères de sa mère, la nouvelle vie qu'elle se bat pour l'offrir à ses enfants, son père (totalement différent, plus rock) en alternance, ses différents beaux-pères qui tournent alcoolo, ses amis et ses études, le futur qui se dessine, les premiers jobs et enfin l'amour... Le cinéma peut nous faire rêver, nous interroger, nous surprendre, ou être sa première fonction : nous montrer à voir, c'est-à-dire être miroir. Peu perceptible pour le moment (quoique notre regard européen ne peut s'empêcher d'être toujours surpris par l'allégeance matinale au drapeau dans les écoles), ce film sera un vrai documentaire de tranche anatomique civilisationnelle dans quelques années. Au-delà du pur documentaire fictionnel mais réel, il en demeure une oeuvre sensible, intelligente, à la dramaturgie très bien menée, où les interrogations exprimées sont celles de tout un chacun, finalement -- encore faut-il l'avoir vu et partagé pour le savoir.

Là où Malick échoua, Linklater, par sa bienveillance et sa modestie, a fort bien réussi.