Ce doit être les vacances (pour les autres...), il n’y a pas grand chose à raconter. Mis à part un divorce quelque peu imposé par des partenaires commerciaux de deux ans, dans un arrangement qui au final aura surtout servi à illustrer que ce pays se distingue dans le « lose-lose » au-delà de toute espérance. Mais comme dirait un sage précédemment chroniqué, le temps détruit tout. Dont acte. À l’ouest, rien de nouveau.