Noah Baumbach a le don de parler de nous. De nous, les bobos parisiens urbains, et plus largement métrosexuels intellectuels des grandes villes. Ben Stiller et Naomi Watts forment un couple sans enfant qui attaque la quarantaine sans grand achèvement depuis un bout de temps — ils sont dans le documentaire Arte, et le beau-père de notre héros est une sommité dans ce même genre. Leur couple d’ami vient de se reproduire et ils ne savent pas trop comment se positionner : rester jeune, ou vieillir ? Justement, il y a un couple — Adam Driver et Amanda Seyfried —, de vrais fans, qui leur offre une gorgée de jouvence. Mais sont-ils si innocents que cela ? Baumbach en profite pour égratigner les supercheries des milieux intellectuels, pour torturer la naïveté idéaliste de son personnage principal, et démonter les lubies modernes de la narration (le before-after). « While we’re young ».

Ce n’est pas le meilleur Baumbach, mais il a ses grands moments, et une nouvelle BO sur du David Bowie — Golden Years. Un plaisant miroir malicieux.