Je n’ai pas vu passer le 14 juillet, cette année. Ça fait deux fois que je sèche, mais cette fois, je suis même arrivé devant mon écran alors que les avions passaient au loin par ma fenêtre. Il y a une interview de Stéphane Soumier où il dit que les entrepreneurs sont comme les sportifs de haut niveau qui se lèvent à 6h du mat’ tous les jours pour 10 heures d’entraînement avec au bout du bout, pour quelques uns seulement, une breloque. C’est vrai. Mais cette putain de breloque, elle terminera chez moi. Non mais.