Deuxième concert pour le Gewandhausorchester Leipzig par Herbert Blomstedt. Après le requiem du lundi, on commence le mardi par le Triple Concerto, pour piano, violon et violoncelle, op. 56, de l’ami Ludwig van Beethoven. Avec la dream team : Leonidas Kavakos au violon, Gautier Capuçon au violoncelle et Kirill Gerstein au piano. Forcément, c’est quelque chose. Capuçon annonce le bis : adagio trio 11 Beethov. Quand même.

Et puis une très belle Symphonie n°9 en do majeur D. 994 "La Grande" de Franz Schubert, que moi aussi je sais diriger avec la partition fermée. Hé bien j’aurais pu faire tout pareil. Approuvée.