J’ai découvert Kingsman très récemment à l’hôtel à Tours. Un machin quatrième degré avec un nombre de morts à la minute qui n’épargne aucun personnage. Donc, pour le vendredi soir, Kingsman 2 semblait bien. Toujours délirant, toujours autant de morts plus ou moins absurdes, avec un scénario qui autorise un peu tout et surtout n’importe quoi. En revanche, la progression est très similaire au premier opus, ce qui enlève de la surprise et donc ça marche moins bien. Mais pour un vendredi soir, ça reste parfait.