« The Florida project » est un film-projet de Sean Baker (46 ans, plutôt inconnu au bataillon) sur la contraception. Pourtant, à voir la gentille bouille de Brooklynn Prince, on penserait que tout va bien se passer. C’est mésestimer sa lignée : Bria Vinaite, actrice sortie d’on ne sait où mais qui n’a pas l’air de trop forcer pour incarner une fille grunge à la ramasse totale, et donc mère célibataire. Ensemble, elles habitent un motel semi-glauque à l’américaine dans la ceinture d’astéroïdes de Disneyland, managé tant bien que mal par un Willem Dafoe (toujours sur les bons coups expérimentaux, et probablement à l’origine de la diffusion de ce film pas forcément bien fignolé dans l’ensemble) qui en voit de toutes les couleurs. On découvre aussi une petite Valeria Cotto très rousse qu’on espère revoir plus tard, mais ce genre de film reste souvent une première et dernière — mais parfois, on ne sait jamais… Bref, c’est « pas mal », comme on dit, mais le générique à filmer le mur violet annonçait une fin toute aussi WTF où l’on a senti le manque de budget (tourné en caméra amateur, je ne pense pas que le réalisateur avait pu demander l’autorisation à Disney de filmer…). Curiosité, certainement oubliable, se laisse quand même bien regarder. On est en faveur de l’euthanasie et de l’avortement y compris post-naissance, à la fin.