Une semaine de dur labeur startupien, avec tout ce qui va bien : 50% production, 50% gestion d’emmerdes. OK, j’avoue : je suis en retard sur la gestion des emmerdes, du coup.