L’Orchestre Philharmonique de Radio France proposait un programme assez intéressant pour ne prendre un déplacement au Canada que le lendemain du concert. Avec Vasily Petrenko à la direction, il s’agissait de faire suite, à la Philharmonie, aux Zemlinsky de la semaine précédente. Mais pas sans avoir dans une première partie fait découvrir le fort intéressant et original Toward the sea, pour flûte et harpe, de Toru Takemitsu. Michel Rousseau à la flûte, Nicolas Tulliez à la harpe. Ça se réécoutera pour en dire plus.

Et puis le plus connu Poème de l'amour et de la mer d’Ernest Chausson, où l’on attendait Anna Caterina Antonacci (pas entendue depuis trop longtemps !), finalement remplacée par Marie-Nicole Lemieux. C’est le temps de roses et le temps des lilas. Etc.

Et enfin, après l’entracte, La Petite Sirène (Die Seejungfrau) d’Alexander von Zemlinsky. Superbe. Zemlinsky est probablement le compositeur le plus sous-vendu du répertoire.