Avec « Avengers : Infinity War », l'affaire devient complexe. Déjà, parce que le nombre de superhéros devient un peu un fourre-tout extravagant, et il faut beaucoup de talent (et 2h36 de film) pour que ce ne soit pas totalement foutraque. Ensuite parce qu’il ne faut plus rater un épisode pour suivre le fil, à commencer par « Captain America: Civil War », que je ne comptais pas rater et qui m’a fortement manqué, ensuite pour le Black Panther que j’ai heureusement pu suivre d’un oeil sur les écrans de mes voisins de vol pour le Canada… Les références croisées sont nombreuses et l’ordre chronologique respecté, mais clairement, ça devient une affaire de spécialiste, pour ce qui reste quand même du grand public, où le divertissement prime toujours sur l’intelligence réelle (il y a quelques contradictions de choix sur l’autel du scénario, surtout avec un Dr Strange qui voit plus de 14 millions de possibilités dans l’avenir avec une seule qui réussit — ou alors, il a juste fumé, ce qui n’est pas à exclure).

Il n’empêche que ça fait le job, avec des acteurs hyper-numérisés où pas une seule image n’est retouchée à grands renforts d’effets spéciaux, qui il est vrai ont fait des progrès phénoménaux en 25 ans. On en sort heureux quand on est amateur du genre, et un peu interrogatif sur les limites d’un genre exploité jusqu’à la corde (dans la grande tradition hollywoodienne), qui vit peut-être son apogée avant son déclin. En tout cas, on voit venir gros comme une montagne le grand retour dans le passé du prochain épisode qui terminera à la fois ce binôme de films (coupé en plein milieu) et l’arc narratif sur Thanos qui était effectivement apparu dans plusieurs films Marvel (sans même que je fasse le lien… C’est que ça s’étend sur des années, et le rythme de diffusion à la télé ne suit pas !). Ou alors ils tuent la poule aux oeufs d’or, mais étrangement, je n’y crois pas beaucoup… À force de vouloir trop faire original, on risque de se contraindre fortement. Paradoxal. Dans la folie des extraterrestres paranormaux (car il ne reste plus qu’eux pour donner le change) qui affrontent des superhéros réunis, ça reste meilleur que chez DC et leur renouveau Batman/Superman (ressuscité, comme c’est étrange !)/Wonderwoman (surtout plastique), que j’ai en revanche rattrapé dans l’avion, et qui était fort médiocre.