« The Shop Around the Corner » a été radicalement traduit en « rendez-vous ». Comme quoi, même en 1945, on était assez radical dans les titres quand on ne trouvait pas quelque chose qui sonne aussi bien que l’original. Le film d’Ernst Lubitsch, en 1940, reprenait déjà une pièce de Miklós László, « Parfumerie », ce qui explique qu’on retrouve Margaret Sullavan, 

James Stewart et Frank Morgan en Hongrie (où l’on parle un anglais distingué, même parmi les petites gens). Et si l’histoire nous semble se dérouler comme si tout était attendu, c’est peut-être parce que l’inconscient avait déjà « You’ve got a mail » avec le duo Tom Hanks/Meg Ryan, sur la même matrice…

Et pourtant, qu’est-ce que ça marche bien, ces 99 minutes ! Quel charme, quelle classe, quel film ! Ça se regarde en flattant l’oeil, tellement c’est beau et bien fait. Une rediffusion du quartier latin qu’il ne fallait certainement pas rater, pour un rendez-vous !