Marseille. P’tite soeur, de plus en plus enceinte, mode meringue suprême : mariage d’introvertis. C’est bien, les mariages d’intros. Pas de chichi, pas de trucs bizarres, personne qui crie, les serviettes restent au sol, réunion qui-m’aime-et-est-dispo-me-suive en plein milieu de semaine, en plein milieu de journée, on se fait un bon p’tit canard, les gamins dans la piscine, et hop le tour est joué ! On approuve vivement. Après tout, la raison est essentiellement pratique. Parce qu’en plus d’être intros, ce sont des bêtes rationnelles (qui font des fichiers Excel). Malgré un léger hijacking par l’organisateur extraverti (piqûre de rappel sur ce qu’est un mariage standard : nooooon !!), tout se passa fort bien. Et voilà le travail !