En couille ? En live ? En roue libre ? « En liberté ! » Pierre Salvadori a écrit une comédie dans une veine de tragique et de second degré qui est habituellement tout anglais. Le public est dès lors plus divisé que la critique : tous les terre-à-terre passent totalement à côté de l’absurde et de la poésie qui se cache un peu partout.

Yvonne (Adèle Haenel), policière en manque d’action, découvre que son mari policier (Vincent Elbaz), héros mort en service, était ripoux, et que non seulement Louis (Damien Bonnard), ancien coéquipier parrain de leur fils, savait et n’en disait rien, mais en plus un innocent, Antoine (Pio Marmai), a été accusé à tort, brisant son couple (avec Audrey Tautou). Celui-ci sortant de prison, Yvonne va devenir son ange gardien tout aussi paumée ; mais Antoine est bien décidé à user de son forfait cumulé par avance de criminalité payé en prison, et donc devient un voyou (rétro-)actif.

C’est souvent jubilatoire. Ça part dans tous les sens, avec un sentiment parfois diffus d’inachevé, dans le foutraque, mais c’est une vraie réussite inattendue.