Carlos Ghosn n’en finit pas d’être en prison. Au-delà de la grande question des patrons-tous-voyous-par-défaut vs le coup bas nippon qui recouvre violemment sa souveraineté (et à mon sens se tire magistralement une balle dans le pied, car plus personne ne voudra risquer mettre ses affaires dans un tel danger avec pareil arbitraire pour un pays qui prend l’eau de toute part…), je me pose la question du pouvoir. Le pouvoir s’exerce comme une position sociale, une reconnaissance, qui peut prendre plusieurs formes. Il y a de grands managers qui perdent leur poste à un moment ou à un autre (je pense à un exemple de lanceuse d’alerte, récemment) et ne retrouve plus de travail : en réalité, leur expertise était au mieux très intérieure à un milieu donné. J’ai vu d’anciens PDG de grandes boîtes (donc non-fondateurs) autrefois craints rester le bec dans l’eau, ou remonter assez difficilement une entreprise. La capacité de rebond est donc consubstantielle du vrai pouvoir. Les gens qui ressuscitent alors qu’on les pensait perdus ne montrent qu’une seule chose : au-delà du mandat apparent, ils avaient su tisser suffisamment de quoi amortir une chute et revenir. Je pense que plus on intrigue, plus on a de réseau, d’influence masquée, de liens amicaux profonds, d’ascenseurs à se faire renvoyer, etc., et mieux c’est. Forcément, les bien nés sont là encore les plus avantagés.

J’attends donc de voir si le surpuissant Ghosn, réduit à néant temporairement, parviendra à prendre sa revanche. En soi, il a de quoi être fort remonté, mais en aura-t-il les moyens ? Pour le moment, on voit qu’il n’avait pas tout prévu : il paie pour sûr sa vanité, et il n’avait pas tout verrouillé (la facilité avec laquelle il a été démis de Nissan puis Mitsubishi me laisse songeur sur les statuts de ces deux boîtes…). Arrivera-t-il à reprendre le contrôle tel un Napoléon ou un Steve Jobs exilés, qui ont su tisser des stratégies complexes de retour ? Devra-t-il se reconvertir comme simple expert de bien moindre envergure comme un Strauss Khan (on remarquera les similitudes de l’abattage moderne en règle !) ? Prendra-t-il une retraite après avoir subi le Japon, ou fuira-t-il le pays (qui irait l’extrader pour des accusations aussi légères ? Ils pouvaient être sûrs de sa présentation tant qu’il avait encore des choses à perdre, au contraire !) ? Ça s’annonce passionnant…