Mon binôme était toujours malade, et donc aucune tentative de remplacement : soyons heureux soyons planqués tout en haut derrière les vitres, juste au dessus de l’orchestre (32€ quand même, cette dernière catégorie de la Cité de la musique !). Le lundi, c’est motets de Bach ! Avec l’Ensemble Pygmalion, dirigé par Raphaël Pichon, dont l’allure eut tôt fait d’émouvoir mon enrhumée — avec un effet thaumaturge limité cependant.

Au programme, six motets de Johann Sebastian Bach. Sublime. Il y avait un grand nombre de chanteurs (une trentaine !), pour les différentes voix des motets (par exemple « 8 voix » — 30 divisé par 8 ?). En bis, Domine Deus de Mendelssohn, dont on nous dit auparavant qu’il doit beaucoup à Bach. Sublime aussi.