Bonne année, bonne santé, etc., comme d’hab.

Au hasard d’un tweet en réaction aux frasque de Joachim Son-Forget sur Twitter, que je diagnostique comme un INTP-A sans surmoi, et comme un très bon discriminant entre *TP (les gus qui relativisent et pratiquent les degrés élevés) et *FJ (psychorigides épidermiques totalement premier degré), j’ai attiré quelque peu l’attention d’une belle caisse de résonance. Et là, avalanche de replies, essentiellement de juristes. De quoi faire une belle expérience MBTI dont je rêvais depuis longtemps ! (Je passe sur les épisodes où je mets en garde contre le test internet, surtout sans aucun briefing ni débriefing, et sur le fait que si quelques uns l’avaient déjà passé, c’était dans des conditions honteuses digne des pires pratiques RH)

Les aberrations statistiques furent splendides. Quasiment tout le monde N (alors que normalement, c’est 30% de la population), et les S étaient ceux qui soit s’étaient orientés vers des travaux plutôt rébarbatifs (étude notariale, par exemple), soit ne comprenaient pas grand chose à l’affaire. Plus de F que de T, mais surtout, une grande proportion d’INFJ, surtout parmi les avocats, y compris masculins. Pas une grande surprise, j’arrive à les détecter rapidement à présent (outre qu’INFJ a été nommé le « type avocat » — même si en réalité, c’est tout aussi spécialisé dans les dictateurs sanguinaires, faut pas croire !).

Une seule INTP (hyper rare chez les femmes !), qui d’ailleurs s’est toujours sentie extra-terrestre et fière de l’être. Un INTJ qui a dû ruser à l’ENM pour qu’on ne le refoule pas, pas assez F (révélateur !). Quelques ENFP, plus encore que des INFP, évidemment le tout féminin. Quelques ENFJ aussi, êtres étranges que je ne sais pas trop détecter — les TLs montrent en effet un mix qui m’est plutôt étranger. Montre-moi comment tu tweetes, je te dirai qui tu es ! Fun. Ça marche tellement bien, c’est jouissif.

Justement, un autre tweet innocent, à propos de l’informatique en prépa, s’est retrouvé dans un déluge de replies à 12, avec essentiellement des profs de maths de prépa en copie. Deux tweets pourraient en faire retrouver le principal, mais c’est tellement arborescent qu’il est difficile de voir simplement tous les échanges (je dirais une bonne centaine !). Bref, c’est très N, mais qu’attendre d’autre de mathématiciens de ce niveau ? Eh bien, d’être moins J, par exemple ? Rarement vu autant de conservatisme, de blocage cérébral, d’étroitesse d’esprit. Incapables de comprendre un système pris dans un ensemble plus complexe. Je commence à entrevoir pourquoi ça ne pouvait déjà pas marcher entre nous, il y a 17 ans… Certes en terme de rigueur, ils sont beaucoup plus forts que moi, et ça leur permet de fouiller de la technicité à un niveau qui ne m’était plus accessible (en tout cas en aussi peu de temps et dans de telles conditions). Mais le résultat, c’est qu’en terme de raisonnement hors-maths, c’est très, très limité.

 Fascinant, tout cela !