« L’homme fidèle » est un film de Louis Garrel, avec Louis Garrel, qui est courtisé par Laetitia Casta (dont j’apprends qu’elle est aussi sa petite amie dans la vie) et Lily-Rose Depp (deux fois plus jeune). Trop dur la vie. On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Laetitia était du genre polyamoureuse sans le dire, par le passé, et avait sacrifié Louis pour son ami, une fois enceinte ; il se trouve qu’alors la petite soeur dudit ami était une ado amourachée de Louis. Dix ans plus tard, et l’ami en question trépassé, on se retrouve donc avec un triangle amoureux familial et un gosse au milieu. Et beaucoup de voix off — ça ressemble parfois au film érotique français typique de RTL9 en troisième partie de soirée (et avant cela de M6 le dimanche soir).

Et nous voici Louis, candide et bien passif, se faire manipuler par l’une et l’autre (mais irait-on le plaindre ?…) — et même par le gamin, en fait. Ça dure 1h15 à peine, pour tout dire, et avoir cette idée diabolique développée que parfois, il faut juste laisser faire (et même encourager, en l’occurrence), aller au bout du truc, et se rendre compte que non, ça ne le fait pas. Parce qu’en fait, Laetitia a beau être polygame semi-repentie, elle est quand même moyennement partageuse, finalement…