Les jours passent, la douleur s’estompe mais on partait de tellement loin… Moins de médoc, 2 semaines sans radio cette fois. Toujours est-il que l’humérus, mieux vaut le garder en un seul morceau. Mauvaise idée de se le péter. La momification montre des faiblesses, chaque semaine il faut rajouter une à deux couches d’adhésifs qui n’arrangent pas la température corporelle, surtout que le climat connaît quelques pointes. Mais ça pourrait être pire. Ce qui n’est pas si rassurant, surtout quand on voit à quoi ça tient. Comment est-on censé faire, d’ailleurs, lorsqu’on a aucune assistance, même partielle ? C’est totalement dingue, dans un pays censé être développé, et avec les niveaux ahurissants de cotisations diverses et de bureaucratie attachée…