« With a smile » a lancé le coup d’envoi de la semi-semaine dédiée à Charlie Chaplin à la philharmonie. Le premier ciné-concert était donc pour l’orchestre de Paris, dirigé par Frank Strobel. La salle est en mode cinéma, avec la scène reculée, plus de sièges au parterre, disparition de l’arrière-scène. Commence alors une sorte d’anthologie sous forme de montage vidéo, avec un ordre assez chronologique qui reprend fort bien celui de l’exposition visitée juste avant : finalement, c’était bien pratique !

Il y avait encore assez de place libres pour se positionner facilement au parterre, certes un peu de côté. Le public marche à fond, rit de bon coeur, et en fait, devient assez bruyant et couvre un orchestre qui se fait oublier. C’est un peu toujours le problème de l’exercice : on en oublie qu’on vient avant tout pour la musique, et qu’on est au concert !

D’autant que l’orchestre est assez exceptionnel pour se synchroniser parfaitement avec les extraits de films. On trouve autant des compositions de Chaplin (qui se terminent aussi par « Smile », comme pour l’expo) que des moments iconiques, comme la scène du dictateur sur du Wagner. En rappel, on a ainsi les « Deux petits chaussons ». Un vrai régal !