Et v'là la semaine où on prend un p'tit coup de vieux. En mode tout seul comme un con confiné — le truc qui n'était pas arrivé depuis 11 ou 12 ans, je sais même plus trop. Moche.

Une bonne nouvelle : j'ai encore gagné un procès. Encore une victoire à la Pyrrhus : l'indélicat est condamné à payer la facture qui traîne depuis un an et demi, avec quelques intérêts maigrichons, et une partie de ce qu'a coûté la procédure (10% de la somme à recouvrir, déjà). Le temps perdu, etc., rien à fiche. Et évidemment, comme tout ça a fortement tardé, donc la boîte en face va mal. J'ai perdu de l'argent, du temps, pour faire valoir mes droits, et en bonus, je risque de ne pas en voir la couleur. L'huissier supplémentaire pour collecter mon dû est encore à 10% de la facture à recouvrir. In fine, on arrive à 20% de prise de risque, simplement pour être peut-être payé. Au secours.

Dans la catégorie galères sans fin qui font vieillir prématurément : j'essaie de faire un prêt. Un nouveau. Parce que ça y est, la livraison du VEFA est pré-programmée ! Ça va livrer ! Tout ne sera pas prêt, mais côté appartement, promis juré, ça sera bien là. Et donc, j'ai une bonne partie du cash prévu pour les travaux post-travaux sur des assurances vie qui ont bien dévissé avec le Covid. Donc, débloquer maintenant, c'est perdre grosso modo 7%. Ouch. Mieux vaut attendre, sur le mois de novembre seulement, la reprise fut très bonne. Donc, me dis-je naïvement, allons emprunter un pouillème de tout ce cash, à un taux de Covid + stagflation (grosso modo le même taux que la pénalité de retard sus-citée), et roule ma poule. Tu parles. Cocher "chef d'entreprise" et envoyer des bouts de salaire et de chômage intercalaire, ça vaut un bon mail de trois lignes pour dire que finalement, non. Et depuis, même avant d'envoyer les documents, ça me jette. Bref, va te faire voir.

2021, vu comme ça s'annonce, soit c'est le rebond, soit c'est le crash.