humani nil a me alienum puto

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 7 avril 2009

un racket et puis s'en vont

Je vous avais parlé de l'affaire m$ contre Tomtom : j'avais raté que Tomtom s'était retourné avec les mêmes armes, les brevets logiciels. Arrive la question habituelle : "how many divisions ?". M$ a quelque peu gagné, de combien nous ne le savons pas, et peut-être que nous ne le saurons jamais : Tomtom a cédé mais pas trop, et a donc payé sa dîme, si ce n'est sa protection à nos mafieux préférés. Ah bein encore bravo, m$...

À noter cependant que juste avant de négocier, l'OIN a appuyé la société de son soutien : IBM, Novell, NEC, RedHat, Philips (eh oui, les temps changent), Sony, tous alliés contre m$. Ça aurait pu faire du sang partout, ce sera pour une prochaine fois...

lundi 16 mars 2009

hadopi on da oueb

Continuons donc notre panorama hadopien du mois de mars :

* Eolas a ouvert le feu en premier en expliquant de quoi il en retourne exactement (avec un retour historique des plus intéressants : car le monde a fonctionné durant quelques milliers d'années sans copyright, ni royalties, etc)
* Hugues est le premier grand blogueur à ma connaissance à se positionner en faveur de la loi (mais il amalgame d'entrée avec le vol, ce qui est mal barré)
* Econoclaste lui répond alors
* Tristan Nitot comprend, mais n'approuve pas du tout
* Jules a trouvé la faille, et elle est tellement énorme qu'on en rit jaune (attention, mettez-vous en mode juriste)
* Swamî Petâramesh a trouvé la même le même jour (à la rigueur, vous lisez d'abord ça, et ensuite chez Jules vous aurez la technique)
* L'APRIL s'insurge du refus de la part du raporteur d'obliger l'interopérabilité dans la fameuse méthode de protection
* Lionel Tardy, à l'Assemblée Nationale, dès sa première intervention, met justement le doigt sur le problème interopérationel ignoré jusque même sur le site web de l'AN pour suivre les débats depuis un Linux (ça jase beaucoup sur la ML de l'APRIL, justement, et les webmasters de l'AN sont au courant)
* Laurent d'Embruns note les moment mémorables des débats à l'AN

Comme on le voit chez Jules, Swamî ou sur le site de l'APRIL, il y a un point qui est important, et dont je n'ai effectivement point encore parlé : dans le projet de loi actuel, il y a une échappatoire, une condition qui innocente d'office au cas où l'on se ferait chopper par l'HADOPI. Il suffit d'avoir installé le logiciel de protection. Lequel ? Bein, celui qui sera développé et qui n'existe pas encore. Et qui coûtera le prix que l'éditeur voudra. Et qui tournera sur l'OS que l'éditeur voudra. Alors, vous croyez que l'éditeur en question, déjà assez plein d'éthique pour coder un spyware d'État (car le logiciel en question espionnera en permanence les faits et gestes de l'internaute, et en reportera en temps réel à une banque de données qui gardera toute votre vie durant un an), on devine bien qu'il ne va pas dépenser du pognon à porter son programme sur tous les OS existants : se sera le dernier windaube, l'avant-dernier parce que le dernier est nullissime, et peut-être Mac si Jobs est toujours en vie.

Donc, le type avec un Linux, il va être marron. A priori, parce que techniquement, il y a moyen de détourner méchamment la chose, comme l'explique Swamî et Jules, mais le jour où un député UMP sera de quoi il parle, il rejoindra le groupe des quelques uns (trois ?) qui pensent avant d'agir. Car voyez-vous, il y a un truc super amusant que n'a pas vu Swamî dans son histoire de Philippe Mouduglan, député UMP : son portable, dûment prêté par le service informatique de l'Assemblée Nationale (celui-là même qui n'est pas foutu de faire du streaming compatible Linux), ce portable tourne sous une Kubuntu. Oui, une distribution Linux.

Et le pire, c'est qu'après la migration des postes, qui est intervenue il y a plus d'un an (donc ce n'est pas comme si c'était si neuf qu'ils ne se soient pas aperçu du changement), un député avait demandé un support DVD : il lui avait été répondu qu'il pouvait bien installer ce qu'il voulait, mais que jamais cela ne serait industrialisé ou officiellement supporté. Car il se trouve qu'il y avait une loi, votée pas longtemps avant, qui nous rendait bien perplexe sur la légalité d'une chose aussi simple, mais qui implique le contournement d'une mesure de protection : DADVSI. Et c'est ainsi que le député se rendit compte qu'il avait p'têtre bein fait une connerie. Et là, devinez ce qu'ils vont faire ?...

vendredi 6 mars 2009

m$ vs tomtom

Je n'ai point écrit ici un billet sur Linux ou l'embarqué depuis une éternité, mais il faut dire que j'ai un blog pro pour ça, maintenant. Cependant, je ne pourrais me permettre -- a priori, parce qu'il faut voir comment le PDG il n'y va pas avec le dos de la cuillère... -- d'insulter ces salopards de m$ comme je vais bientôt le faire (ah, comment ça j'ai déjà commencé ?). La semaine dernière, donc, les ahuris des brevets logiciels ont décidé d'attaquer.

Apparemment, des gens qui ne sont pas forcément bien aimés de la communauté du libre, Tomtom (ils avaient essayé de violer la GPL, mais se sont fait pincer : résolution à l'amiable), avec un emballage "noyage de poisson" ; la preuve :

The eight U.S. patents that Microsoft has listed in the complaint (which does not list individual TomTom device models) include three that appear to involve open-source Linux technologies:

  • 5,579,517 – "Common Name Space for Long and Short Filenames"
  • 5,758,352 – "Common Name Space for Long and Short Filenames"
  • 6,256,642 – "Method and System for File System Management Using a Flash-Erasable, Programmable, Read-only Memory"

The complaint also refers to proprietary navigation technologies allegedly covered by these U.S. patents:

  • 6,175,789 -- "Vehicle Computer System with Open Platform Architecture"
  • 7,054,745 -- "Method and System For Generating Driving Directions"
  • 6,704,032 -- "Methods and Arrangements for Interacting with Controllable Objects within a Graphical User Interface Environment Using Various Input Mechanisms"
  • 7,117,286 -- "Portable Computing Device-integrated Appliance"
  • 6,202,008 -- "Vehicle Computer System with Wireless Internet Connectivity"

Donc on a un procès pour cinq violations de brevet fulgurants (les deux derniers restent les plus drôles, le premier laisse très songeur, mais les deux du centre sont vraiment énormes...), et au milieu, trois sur Linux. Car Tomtom, nous disions, c'est du Linux embarqué. Et les brevets, en l'occurrence, portent sur cette pire merde infâme de FAT, le système de fichier le plus naze jamais inventé (compatible MSDOS), et donc utilisé partout dans le monde. Forcément, quand on veut avoir un système de clé usb lisible sur un PC windaube sur laquelle on va mettre ses cartes de route (par exemple), avant de transférer ça sur le système embarqué, on opte pour FAT, comme tout le monde.

M$ joue là un jeu très dangereux. En s'attaquant à une boîte qui n'est pas intégrée dans la communauté, elle espère ne pas se sentir dans la peau d'un autrichien en 1914, car le système d'alliance entre IBM, Novell, Oracle (pour HP, on a jamais trop su, ça dépend des fois) et autres gros poissons investis à fond dans Linux et qui ne portent pas beaucoup la firme de Redmond dans leur cœur (le monde se divise en deux catégorie : ceux qui détestent m$, et ceux qui s'en foutent sans trop les aimer -- ce qui n'empêche jamais de signer des traités) risque de briser l'état de guerre froide qui règne actuellement : si IBM commence à aligner ses milliers de brevets logiciels, les plus malins dans l'histoire ne seront certainement pas les rigolos à la suite d'OS la plus pourri jamais codée (j'aime bien les magazines d'info neuneus, qui titre que Windaube7 va faire oublier le "désastre" Vista : manifestement, vendre de la merde en l'assumant ne leur a jamais empêché de faire des milliards, et ça n'est pas près de s'arrêter).

Et quelque part, alors que M$ n'a clairement pas la conscience tranquille, j'oserais presque espérer qu'il coulent sur cette histoire. Avec SCO, ils avaient une marionnette, qui a finit par se désagréger en ayant engraisser des avocats au passage (le dénouement fut tragi-comique, avec la découverte de Novell de leur possession des droits d'UNIX, et donc de l'innocuité de l'action de SCO). À présent qu'ils se mouillent eux-même, espérons qu'ils y perdront de grosses plumes. Et au moins, définitivement, l'œil complaisamment ignorant du grand public. Car si m$ se permet tout cela, c'est qu'il y a toujours une énorme masse de moutons désinformés (un comble pour de l'informatique) pour leur filer de la thune.


edit:

Bang the TomTom Softly
Has Chancellor Palpatine given the go ahead to execute Order 66 or is the TomTom lawsuit about nothing more than GPS?

dit "Linux Magazine" US. C'est pas ma faute !!

mercredi 26 novembre 2008

message de service accentué

Suite à cette discution philosophique sur "faut-il accentuer les lettres capitales", je dois vous renseigner sur quelque particularité de ce blog. La majorité des billets ont des lettres capitales accentuées, mais pas tous. Les billets postés en journée hors jours fériés sont quasiment tous désaccentués. Et un de ces quatre, il faudra que j'enlève cette ligne crétine de mon Xorg.conf, `  Option       "XkbOptions" "caps:shiftlock" ', que j'ai hérité d'un fichier ubuntu (oui, je balance) copié-collé-vite-fait afin de bénéficier d'une astuce pour gérer deux résolutions trop pas standard sur deux écrans placés horizontalement pour mon Dell (d'ailleurs, sitôt dit, sitôt fait). Y'a des features windowsiennes qui sont vraiment moches (vous pourrez donc à présent connaître l'uptime de mon PC portable, généralement c'est autour de deux mois, par exemple à cause d'une coupure de courant le week-end, ou parce qu'un couillon me l'a débranché après que je suis parti, ce qui réduit franchement la liste des suspects).

oh, ce qu'ils n'ont pas osé faire !

RealBasic : via une google ad, je découvre cet IDE+compilateur crossplatform win/linux/mac (toutes versions de mac), qui... réinvente VB6  >_<". Et là normalement, il faut troller à mort, mais voilà, après un coup d'oeil, c'est simplement épatant (j'aime particulièrement le debug pas à pas où l'on peut visualiser le contenu d'une image !). Et je suis bien embêté pour me moquer, maintenant, parce que chiotte, c'est quand même du basic avec des Dim et autres saloperies. N'empêche, c'est manifestement carrément meilleur que le Visual Basic de m$ (même à l'exécution : pas besoin d'une dll de réinterprétation, la plaie absolue de VB pour filer ses programmes à quelqu'un d'autre), et c'est par des texans (ouch !) qui vous traduisent le site ouèbe dans votre langue sans qu'on ait rien à lui dire.

Purée, y'a des gens qui en 2008 codent un compilateur propriétaire complet from scratch, avec une IDE complète (qui n'est pas un plugin eclipse), avec des features puissamment clickodromesques (pareil que sous VB, on construit sa fenêtre en WYSIWYG), pour... du Basic. Va me falloir un certain temps pour m'en remettre...

samedi 22 novembre 2008

install party Mandriva 2009

Mais c'est qu'elle a l'air rudement chouette cette dernière mouture de la distribution historiquement préféré des débutants et des autres ! Je commence même à me demander si je ne vais pas la mettre sur mon mini-portable, puisque l'OpenSUSE 11.1 met un petit bout de temps à arriver, et qu'au moins j'aurais en attendant un KDE4.1 rudement bien intégré et stable sur un autre système -- et puis, ça fait longtemps que je n'ai plus eu de Mandriva, avec leurs errements, et la découverte de la puissance opensusienne.

Je comparerai la semaine prochaine avec l'Ubuntu nouvelle, si j'ai du temps à perdre. En attendant, j'ai trouvé ce que je vais refiler à celui qui me demanda récemment une distribution. Notre bêta-testeuse débutante Klari -- à qui j'indique lea-linux, c'est par là que des générations de petits manchots francophones ont tous commencé -- pourra d'ici là confirmer ou infirmer la bonne impression qui s'est dégagée de la distribution après un rapide aperçu.

Il faut dire que je n'ai pas fait d'installation moi-même : pour des raisons que nous éluderons, je suis arrivé à 16h30 environ, à la fin de la présentation de Patrick-le-Mandrivien sur apparemment leur mini-portable (ça ne regrogeait pas de Mandriviens, d'ailleurs, les Parinuxiens en revanche étaient au rendez-vous, je pense que la double journée ubuntienne de la semaine prochaine n'a pas fait que du bien, aussi). Et finalement, j'ai plus papotté avec les unes et les autres qu'autre chose. D'ailleurs je finis la soirée installatrice avec une jeune fille (au look préraphaëlite, me fais-t-on remarquer : je confirme !), intéressée par l'embarqué ; je ne puis mettre de lien désanonymisant ici, mais j'espère que mes indications auront suffi à trouver des choses intéressantes. Sinon, il y a toujours le tag-qui-va-bien, même s'il est plus pauvre qu'avant puisque concurrencé par mon blog pro (ainsi, je n'ai point évoqué ma journée de jeudi au ARM European Technical Conference, avec sa fontaine au chocolat :p  ).

mercredi 19 novembre 2008

182ème semaine

Cette semaine...

... on m'a fait une pré-proposition très enthousiasmante, mais je n'en dirai pas plus pour l'instant
... j'ai oublié de râler contre le partie socialiste qui a décidé de ne rien décider sur Hadopi
... j'ai aussi oublié de parler de Creative qui se rendant compte à quel point ils sont nuls pour coder des drivers ont décidé d'ouvrir les specs de leurs cartes son haut de gamme
... j'ai décidé que moi aussi un jour je serai payé 50.000$ par intervention (j'attends de voir combien nos impôts m'ont rapporté pour la dernière :p  )
... j'ai lu le billet humouristique d'Umberto Eco "En arrière toute !" (moi je dis, "en avant !", et pour Linux)
... j'ai beaucoup blogué mais pas qu'ici, en fait l'agrégateur de blogs de ma boîte ressemble de plus en plus à mon blog tout court (mais ce n'est pas pour ça qu'il est lu)
... j'ai découvert comment piquer des émissions sur Arte+7 (peut-être un moyen de récupérer correctement les "Die Nacht" ?)
... je me suis rendu compte à quel point j'étais proche du Front National (sur la culture, attention !! Mais ça fait déjà un choc)
... j'ai oublié de prendre des places pour "Sombreros" alors que c'est pas cher et qu'on m'a dit que c'est excellent (mais pourquoi pas le voir avec ma mie pour fêter ma vieillesse, tiens...)
... j'ai découvert l'affaire Robert Boulin, et méga beurk !
... mon billet sur l'appel à l'adhésion à l'APRIL a été repris sur la ML de l'APRIL et cité sur le wiki (wow !), l'occasion de rappeler qu'il *faut* adhérer !
... chez les webeux on se fait emmerder par le client, mais ailleurs aussi vous z'inquiétez pas ("de quelle couleur la base de donnée", on aurait dû leur demander, tiens)
... j'ai très fortement rigolé à cause de ça et de ça (qui viennent de et de )
... j'ai assisté à une conférence sur GCC très très bien (j'en reparlerai dès qu'il y aura des slides, j'essaierai d'équilibrer avec mon autre blog), on a finit la soirée autour d'un pot (et je me suis senti moins seul avec mon lait fraise car Basile a pris une orangé pressée), et c'était très bien aussi.

vendredi 7 novembre 2008

premier jeudi peuplé

Après un concert au programme étrange à Châtelet, hier soir, je n'ai eu qu'à remonter quelques rues pour me retrouver au Bon Pêcheur, où ont établi les First Jeudis depuis quelques temps. Président Parinux est là, et, surprise, Président AFUL aussi : ça faisait longtemps que je n'avais point croisé Thierry Stoehr ! Autre revenant : Patrick Sinz, qui a un nouveau PDG, apprends-je. Après renseignements, c'est Hervé Yahi :

Mandriva is a market leader with tremendous assets in its proven product set, loyal customer base and a strong brand, said Hervé Yahi, Chairman and CEO. I look forward to working with Mandriva's solid executive and sales management teams to build on our existing strengths to leverage strongly and effectively proven market opportunities.

Ouais, quand même. Comme dirait OlivierJ...

Il y a beaucoup de monde, et même une jolie blonde peut-être mineure, c'est complètement dingue, personne ne sait que le geek en bande est dangereux, surtout alcoolisé à la bière ? :p  On parle pas mal de vente liée, au groupe Detaxe on reçoit de plus en plus d'appels depuis Vista, mais de plus en plus allumés aussi, difficile à gérer. On évoque l'évasion fiscale de m$ et autres Dell ou HP basés en Irlande par exemple, qui s'ils font plusieurs milliards d'Euros de chiffre d'affaire sur notre territoire (cinq, par exemple), paient quelques dizaines de millions d'Euros d'impôts (HP, qui déclare dans les 300 millions de CA, en oubliant soigneusement toutes les licences), quand ils paient quelque chose (Dell n'est officiellement pas implanté, donc ils ne paient rien du tout !). Mais il paraîtrait qu'il ne faut pas en parler : la DGCCRF a même tiré une drôle de tête (les autres aussi, mais pas forcément pour les mêmes raisons) quand cela fut évoqué au cours d'une réunion sur la toujours aussi illégale vente liée (mais il y a des illégalités qui ne gênent pas grand monde -- qui a dit "corruption !" ?). Vous me connaissez bien, je reste fort discret sur ce genre de sujet tabou, surtout de par mon attachement libéral à la libre entreprise, je n'en parlerai donc pas (ah ah ! ;)  ).

On parle aussi des super-bandes opto-magnétique-patin-couffin impérissables de la NASA... dont on n'a plus le lecteur ; c'est ballot. Thierry trépigne, il tient là un sujet pour un prochain billet. Mais pour l'instant, il doit être à Limoges. C'est la vie trépignante du libriste (apparemment, on est capté : alors qu'il aborde un technicien venant de se battre avec un windaube sur un écran géant d'annonce de la SNCF en gare de Lyon, celui-ci lui demande directement s'il est Linuxien !  :)   ).

mercredi 29 octobre 2008

la mauvaise idée du jour

qemu-arm linuxrc

Apparemment, ça marche bien : ce simple lien vers la busybox ARM que j'avais récupérée m'a effectivement flingué toute ma session. Quel âne !

lundi 27 octobre 2008

c'est un petit pas pour Free, mais un grand pas pour le Libre

Yoohoo ! Le Maxime Bizon (je mets "le", parce qu'il faut le connaître -- ce fut mon chef Assistant C/Unix en son temps, à l'EPITA) a libéré une partie du code source Linux "propriétaire" (donc en violation de licence) utilisé dans la Freebox, avec accord évidemment de Free et de Broadcom. Sont concernés les chipsets réseaux, et le support USB. Apparemment le projet OpenWRT (ils ne le savent pas, mais j'ai utilisé leur interface de conf' dans un projet Sagem commercial, c'est ça le libre !) a déjà récupéré la chose. Yahoo en parle plus longuement. Ca va dans le très bon sens, vivement que tous respectent enfin intégralement les licences libres de ce qu'ils utilisent ! (je pense à DVICO qui release l'uClinux de leur Tvix, mais "oublie" tout le reste, notamment la busybox, mais aussi passe manifestement outre le linkage statique de uClinux avec leurs quelques binaires qui s'occupent d'à peu près tout)

- page 2 de 25 -