humani nil a me alienum puto

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 7 août 2007

ne faîtes jamais confiance à un steve

La dernière nouveauté d'Apple, c'est Quick Look. Pour une fois, je ne vois guère d'équivalent, Apple aurait donc enfin créé quelque chose d'entièrement original ! :o  Bon, en réalité, c'est un amalgame de deux choses déjà existantes : un browser en 3D, et un viewer universel. En fait, on pourrait regarder du côté de looking glass pour l'inspiration (je crois que neuf avait déjà pompé sur Apple pour les jaquettes qui tournicotent, une confirmation ?).

N'empêche, après avoir maté la vidéo (au format fermé tout pourri quicktime-mov de chez Apple, mais ça passe sans problème en embedded dans konqueror via kmplayer et le moteur Xine), c'est méga beau. L'appli qui donne gravement envie. Et pourtant, c'est pas bien compliqué à coder, en opengl, faut pas croire ; le problème, c'est surtout la portabilité en fonction des config, mais ça, toujours pareil, comme le hard est fortement lié au soft, l'écueil est occulté pour les Mac.

Bref, un très bon produit (en apparence, reste à le tester "pour de vrai"), mais surtout : le fameux marketting à la Apple.

Opening files is so 2006.
So you’re flipping through files in the Finder. But you’re looking for something specific and you don’t have time to open lots of files to find it. Enter Quick Look. It gives you a sneak peek of entire files — even multiple-page documents and video — without opening them.

J'engraisse les points important : on nous raconte que l'on peut "voir" l'intérieur des fichiers (pas seulement une mignature mise en cache ailleurs, mais tout le fichier), les "jouer", même les vidéos, et même en plein écran (comme si ça faisait une différence ! En fait, sous Mac, oui, puisque seule la version intégrale et payante de quicktime pouvait jouer en plein écran, bienvenu dans le monde du logiciel propriétaire), mais attention... "sans les ouvrir" !!

Wouaahhhh, trop fort, les mecs. Va falloir qu'ils m'expliquent comment qu'ils font ça... Parce qu'à mon humble avis d'informaticien (mais ça n'engage que moi, hein), il est bien obligé de faire un open, avant de faire le moindre read, histoire de pouvoir lire les données, les décoder, et en faire quelque chose à l'écran... Bref, ça ne raconte que de la bonne grosse connerie pour neuneu. Pourtant, ça va passer... Mais pourquoi ?

Parce que dans l'imaginaire collectif des pauvres lobotomisés du logiciel propriétaire (95% de la population au moins... -_-), il existe un (seul et unique) programme pour un type de fichier. Et ouvrir un fichier, c'est ouvrir un programme (d'ailleurs, on "exécute" des fichiers, avec ce genre de raisonnement ; faut dire qu'entre les macros et ActiveX, c'est pas forcément faux sous la daube, des fois -_-). Le gros logiciel du type traitement de texte pour ouvrir un fichier texte (même ascii, et je vois des ingé faire ça, pas de la blague), par exemple ; le genre de bloatware qui mettait 40 très longues secondes à s'ouvrir du temps du 133Mhz, et qui met toujours autant de temps sous un Core2 Duo 10 ans plus tard (pour... taper du texte. Formidable). Alors du coup, un simple viewer, aussi sophistiqué soit-il, c'est pas du jeu, on "n'ouvre pas" le fichier. Non non, on devine, sûrement...

Évidemment, expliquer au grand public cette supra-subtile différence nécessitant au moins 160 au dernier test de QI à la mode, n'en doutons pas, risquerait de le troubler au plus haut point. Ou plutôt : risquer de lui faire penser qu'il peut alors bien exister d'autres logiciels, hypothétiquement (lire : très certainement, sinon on ne perdrait pas du temps à dissimuler) encore plus performants que les gros machins tout bridés du propriétaire, que ce soit chez m$ ou chez Apple, pour le desktop (il en va exactement de même sous les autres plate-forme dans les domaines d'applications métier, les pros ne sont que du grand public qui se font payer pour leurs activités...) ; pire, ces logiciels pourraient être libres, et même gratuits ! Oh, my, gooood. Chassons cette idée scandaleuse de notre esprit !

Et voilà comment on a de la magnifique désinformation gratuite à tout bout de champ. Même pour un bon produit ; faudrait surtout pas se reposer dans l'art de rendre l'utilisateur encore plus débile que ce qu'il l'est déjà...

mardi 19 juin 2007

dans la jungle

* Un million de téléchargements pour Safari sur Windows en deux jours ;
* Nouvelle version de Safari 3 Beta pour Windows, plus sécurisé ;
* Steve Jobs verrait bien un duopole Safari / IE[1], mais j'ai bien peur que ça ne soit ni bon pour le Web, ni même que Firefox, Camino, Seamonkey, Konqueror, Opera et tous les autres se laissent faire. Faudra-t-il lui parler des standards ? John s'explique encore.

C'est chez Tristan, je renvoies chez lui pour le billet complet avec liens vers la magnifique présentation du monde bipolaire IE/Safari prévu par Steve Jobs, puisqu'à présent son super-navigateur tourne sous la daube (enfin, avec des trous de sécu partout, "mais c'est une bêta").

C'est décidément un comique, le Jobs : puisqu'il a repiqué du KHTML pour son Safari, comment qu'il va faire le gros malin sans Konqueror ? (ou plutôt, "comment il aurait fait" ; comme ça sert plus trop, on peut passer outre, c'est bien connu...)

Et sinon, il fait quoi de plus que mon KHTML embeddé partout, le tueur de gazelles ? Je veux dire, à part rajouter des trous à un OS déjà largement pas étanche du tout (il faudra m'expliquer d'où ça vient, d'ailleurs, toutes ces failles, parce que franchement, je ne vois pas en quoi un changement de plate-forme peut entraîner une apparition magique de mauvaise programmation non-sécurisée...).

En fait, j'ai la large impression que les millions de dl de Safari, c'est comme ceux d'Opéra lors de sa gratuité-surprise, à la fin tout le monde retourne avec son ancien navigateur... Le prochain à débarquer sous windaube devrait être Konqueror de KDE4 (octobre ? novembre ? Inch'Allah), on verra ce que ça donne sans aucun marketting (pardon, "buzz"), en terme d'entrée sur le marché ; m'est avis que ça ne sera pas aussi fameux : si les utilisateurs de windaubes préféraient les trucs techniques qui marchent au clinquant à la mode du jour... ça ferait longtemps qu'il ne seraient plus sur cet OS pourrave.

Purée, Apple sous Windaube, c'est vraiment le musée des horreurs, et pourtant ils ont un "cousin" (hum !) de KHTML ; association de malfaiteurs.

(pendant ce temps, hier mon Firefox a planté 4 fois pendant que j'écrivais le compte-rendu de Pelléas ; et depuis, il marche bien, rien touché... Oh, et quand j'ai commencé le boulot lundi matin, je n'avais plus de 5mo de mémoire libre, swap compris : un tuage de Firefox plus tard -- après avoir attendu 5 minutes que le système defreeze tant bien que mal --, et voilà 800mo de RAM libérée d'un coup ; ça m'apprendra à laisser tourner un panda durant le WE avec... 10 onglets sans javascript ni flash, puisque j'étais logiquement délogué de gmail et netvibes...)

dimanche 10 juin 2007

j'ai dû éteindre mon OpenSUSE

Oui, celle du boulot. C'était urgent, tout allait péter. Avec à peine 65 jours d'uptime ! Bon, faut dire que j'avais enfumé toute la boîte, relayé par la clim, faut voir le bordel que ça a foutu pour trouver d'où venait l'odeur, qui a force de s'accentuer, a fini par désigner le coupable : l'alimentation de mon PC NEC (au passage, je ne les félicite pas, dès sa réception tout neuf il y a 3 mois, j'avais déjà repéré la forte ressemblance avec les PCs HP ou Dell, bref, de la merde).

En tout cas, Denys vend son mini-Mac tout proprio (avec un G4 dedans, l'époque où Apple utilisait des vrais processeurs), c'est à présent un homme totalement libre, qui peut lire ses DVDs sur un système complet installé en moins de 2h pour quelques milliers de programmes, et ce sans saccades (oué Vista !), et sans payer pour avoir le plein écran (oué Apple !). OpenSUSE 10.2, c'est bon, mangez-en ! (d'ailleurs, ça m'embête de ne plus avoir de PC sous SUSE, mais plus que mon portable sous ubuntu-en-bois : je comptais faire une comparaison live à Linagora -- dont mon président Parinuxien, trop drôle ^^ --, qui a proposé en à mon actuel employeur de changer leurs systèmes daubesques par du kubuntu, ce qui est pour moi le comble de la mauvaise idée ; "apt-get install mozilla-firefox-locale-fr", pour avoir enfin un firefox qui parle enfin en Français sur un système français, d'ailleurs, c'était très évident...)

lundi 4 juin 2007

vista, la polio, et la prochaine IP

Clubic nous livre un dossier assez complet sur tout ce qui ne va sous Vista, 4 mois après sa sortie en fanfare (enfin, en feux d'artifice). Résumons : temps d'arrêt et de démarrage ultra longs ; mise en veille scabreuse ; copie de fichier qui prend un temps infini ; bonus logiciels vantés mais absents ; Media Center plus limité qu'avant, sans contrôle à distance par exemple ; mise-à-jour trop longues et complexes ; bios et firmwares du matos à remettre à jour mais pas forcément encore sortis ; pilotes en bois, catastrophe chez Nvidia ; compatibilité logicielle moyenne et aléatoire.

Il y a alors quelque chose d'extraordinaire chez Clubic : l'avis des journalistes. Un journaliste de presse généraliste est souvent aussi bien formé qu'un DSI, c'est un gars qui a peut-être un bac technique à tout casser, et qui se croît le roi du pétrole ; j'exagère à peine. Bref, on a un neuneu de base, il est donc toujours utile de connaître son avis, surtout en tant que référence psychologique. En l'occurrence : c'est de la merde, mais on ne le dit pas, on cherche des excuses dans tous les sens ("bah, c'est pas encore mature, trop neuf" ; au bout de 5 ans de dev, et à plus de 180€ l'unité ???) ; ou mieux, ça compare avec... MacOS X ; en espèce, sur spotlight, l'outil de recherche par indexation de contenu. Ce que le neuneu standard ignore, c'est que c'est beagle sous Linux qui a inventé le concept bien deux ans avant les gars de chez Apple (qui je le rappelle n'ont strictement jamais rien inventé ; à partir de là, il ne reste plus qu'à chercher sur qui ils ont pompé). Passons aussi sur l'interface graphique 3D et les comparaisons à Quartz, Beryl ils ne connaissent pas encore...

Mais revenons à la daube : tout bon informaticien vous le dira, les problèmes soulevés sont pour les 3/4 dus à des bugs du noyau ou de conception du système profonde. C'est pas que c'est grave, mais quand même... Le coup du redémarrage, toujours présent, est typique du travail colossal de m$ en terme de production de merde dans le monde : à travers toute l'histoire de l'informatique, jamais aucun système à part les leurs n'ont nécessité un reboot de la machine pour pouvoir lancer un logiciel fraîchement installé.

Donc : m$ fait de la merde très chère, qui ne marche pas, et qui déstabilise quelque peu l'utilisateur dans un monde bien changé (utilisateur qui finit de toute façon toujours par s'y habituer) ; d'un autre côté, les distrib' Linux font des choses libres et gratuites, qui marchent extrêmement bien, et sont configurables à volonté pour l'adapter à toutes les préférences de chaque utilisateur. Dans quel camp l'intelligence pencherait-elle ? Où en sommes-nous ?

J'indique donc à tous mes lecteurs qui n'ont pas encore migré, et qui ne sont pas des masochistes de l'informatique, à venir à la prochaine Install Party de la Cité des Sciences, prévue pour le 16 juin si je ne m'abuse (une autre est prévue le 30 aussi).

lundi 15 janvier 2007

+1

Non, je ne les aime pas. On se reportera à mes deux commentaires pour avoir une idée du pourquoi.

(et le N800, c'est le bien)

jeudi 21 décembre 2006

on fera semblant d'être étonné

Quand un linuxien élevé au bon grain de l'UI cohérente et pratique passe sous Mac, il trouve beaucoup à redire. Un dernier exemple avec cette liste des choses pas pratiques : My list of Mac OS X annoyances ; bureaux virtuels manquants, focus stupide, lancements d'applications bridés, configurations par défaut débiles ; on reprend aussi le problème du lancement avec le dock de plusieurs fois la même application.
Dans le même goût, un article sur /. faisait référence à un autre listant 15 choses basiques à changer absolument dans Mac OS : affichage de la date absent (apparemment patchable si on a deux ou trois heures devant soi...), impossibilité de mettre les widgets sur le bureau (apparemment, on peut à condition... de charger un widget pour le faire, trop drôle), les menus contextuels inconsistants (dans le même goût, il semble que les touches "début" et "fin" ont des comportements différent selon les applications ; idem pour la sélection avec shift), le dock-fourre-tout qui peut faire n'importe quoi à force de tout mélanger (applications et documents), le redimensionnement des fenêtres (quelque chose déjà lu chez biologeek qui malheureusement ne peut comparer qu'avec une ubuntu aux graphismes assez moches et un gnome loin d'être pleinement fonctionnel à titre d'expérience préalable), l'accès aux applis bordéliques (même si les macqueux s'en défendent, j'ai déjà fait l'expérience de demander l'ouverture d'un programme qu'ils ne connaissaient pas et pourtant bel et bien installé, ça s'est terminé en abandon de recherche...), le manque d'une touche 'suppr' directement accessible (berk ; fn+backspace, c'est pas sérieux j'espère ?), la configuration d'imprimante (là je sais po), l'inconsistence des interfaces, avec iTunes, Safari et Mail qui n'ont pas la même tête ni la même couleur (bref, à la windows ou pas deux applis se ressemblent ; le pire, c'est que c'est quelque chose que les macqueux et les windaubiens reprochent à grand tort à nunux, on rêve), un problème de contraste en fonction de la batterie (pas tout capté là, faudrait que je vois ça...), trois problèmes avec les colonnes du finder (qui apparemment fait n'importe quoi, pas pratique en tout cas), si le copier-coller existe le couper-coller reste à inventer (o_O), le shutdown assez abscons (dans le même genre, pour quitter une appli, c'est pomme+q ou menu->quitter, le concepteur d'UI a du mal avec la notion de praticité), le "renommage de fichier pas facile", ce qui a fait rire dans les comm' de /. puisque ce n'est pas F2 qu'il faut faire mais... entrée (et ils disent ça sérieusement ; ce qui amène au point suivant : la navigation par raccourci clavier est nullissime, si l'on n'a pas de souris c'est pas la peine d'y penser, et niveau efficacité c'est donc proche de zéro), et enfin le fameux second bouton de souris, mais ça on sait que maintenant on peut racheter une souris moderne (non compris dans le prix déjà exhorbitant).
On pourra aussi rajouter cette manie du fullscreen qui est d'une rare stupidité. La limitation par défaut du lancement d'applis à 100 indique en fait une chose : l'utilisateur de Mac OS X n'est pas un utilisateur avancé mais un neuneu de base, le même que sous windaube, c'est-à-dire que son ordinateur ne lui sert pas à grand chose, et quand bien même, le multi-tasking n'est pas son fort. Reste que selon moi, on est neuneu par une adaptation à ce qui est proposé : donnez un linux pendant un mois à un windaubien, le temps qu'il s'adapte (on voit souvent au début le windaubien aggrandir une fenêtre en attrapant le bord, ou la déplacer en cliquant sur la barre de titre ; dès qu'il a compris que alt+clic gauche ou droit était 10 fois plus rapide et efficace, on a accompli un bon morceau du chemin), et l'on voit que le retour est très difficile (et même très souvent impossible). Il a été déneuneuisé parce qu'il a découvert que l'outil permettait des choses dont il n'avait pas idée. La secrétaire adore sa machine à écrire, jusqu'à ce qu'elle découvre qu'avec un ordinateur, nul besoin de tipex ; et pourtant, elle n'a pas un diplôme d'ingénieur informatique pour ça.

(au fait, pendant ce temps, sous windaube, c'est toujours aussi drôle)

samedi 16 décembre 2006

tiens, voilà du boudin (ou de la daube)

Viens de finir de lire le dossier de clubic sur le dernier windaube Vista. Je crois que l'heure où Linux va fleurir partout arrive à grands pas, et pas seulement parce que l'on m'a dit à plusieurs fois que la transition était vivement envisagée pour cette raison précise, ou encore que je compte deux conversions de windaubiens purs et durs dans la ma liste de contact msn, sans même que je n'aie eu à trop intervenir (le passage de "Linux ça pue" à "Kill Bill" en moins de deux semaines, en passant par "j'aime les pingouins entre-temps, m'aura assez fait délirer dans les pseudos d'une blogueuse). Je suis certain que Xiti trouvera qu'il n'y a toujours que 700.000 linuxiens, en France, ceci dit ; à force de bidouiller les chiffres, ça risque de se voir, quand même (à ce propos, j'ai encore utilisé hier les aides en ligne pour ubuntu, sur ubuntu-fr, et c'est vraiment du très très beau boulot, monté super rapidement). Ah, les Macosseux pourront aussi bien rire en lisant la review, parce que même si leur système est gravement bancal (tant du point de vue technique qu'ergonomique), c'est tellement supérieure à la nouvelle mouture redmondienne qu'il n'y a vraiment pas photo. D'ailleurs, le dossier rappelle souvent que les nouveautés Vista sont souvent des reprises de MacOS (mais un bon nombre de fois à tort, apparemment il ne connaît pas Linux le bougre ; comme pour Spotlight et son désormais "équivalent" windaubien, regardez de quand date beagle, et repensez à présent qui a inventé l'indexation de fichier largement en premier...). Bon, y'a de l'inergonomie à gogo, du patchodrome comme le système de virtualisation pour le compte admin' (là on atteint des sommets dans l'horreur), et la boîte de dialogue d'autorisation qui jaillit sans cesse (et après on trouve que demander une fois toutes les 45 minutes le mot de passe root sous Linux, c'est trèèèèèèès fatigant, je rêve), les menus qui disparaissent ("signets", ça sert à quoi ? Allez, on cache), les fonctionnalités plus que pauvres et bugguées (les recherches de fichiers qui donnent des doublons, ça c'est fun, parce que ça se corrige avec 4 lignes de code), l'absence toujours de trucs de base (pas seulement la visualisation en aperçu de fichier des pdf, mais tout simplement pouvoir lire et écrire un fichier simultanément... Pour info sous Linux on peut supprimer un mp3 en train d'être lu, et il sera lu jusqu'au bout). Ça devient de plus en plus obscur (à votre place j'utiliserais pas trop le machin de cryptage, quand on ne sait pas comment il a été codé...), pas mal d'applis sont incompatibles (crash direct), ou donne n'importe quoi au niveau rendu. D'ailleurs, Aero est vraiment risible, avec ses bords de fenêtre transparent et son alt-tab/win-tab revisité ; regardez une vidéo sur compiz, ça fait 30 fois plus de choses ; regardez une vidéo sur Beryl, et essuyez vite la bave sur le clavier (au fait, j'ai réussi à le mettre avec une carte ATI sous Xorg7.2, mais ces branques de chez ATI se sont chié dessus dans leur propre lib, obligé de passer par Xgl, va falloir attendre le mois prochain pour faire des trucs de dingue à fond sans consommation excessive de mémoire >_< ; merci le wiki ubuntu-fr, au passage ^^ ). 68 millions de lignes, paraît-il, LE bloatware. Kernel Linux à 4 millions de lignes (et le kernel Vista ne fait toujours pas ce que Linux faisait en 94, c'est abusé à ce niveau), KDE pour 4 millions aussi, la comparaison ne tient pas une seconde. Incroyable comme ils sont mauvais chez m$. Mais je ne doute pas qu'ils vendent, les DSI sont des crétins innommables, et les cadres ne connaissent strictement rien à l'informatique. En revanche, ils ne sont pas tous bêtes au point de ne pas se rendre compte du foutage de gueule intégral que cela représente, et le public risque fort de se retourner vers MacOS X aussi (aaahhh, mazette, quand on pense à la merde que c'est ; 'tain, le coup du "universal binary", fallait le sortir, mérite d'être étrippés sur la place publique rien que pour ça), du moins pour les plus neuneus ; les autres seront pour nunux, en théorie. Parce qu'en plus, lorsque l'on voit les perf qu'il faut avoir, ça laisse rêveur ; le truc conseille un gigahertz minimum, mais pour un PC 5 fois plus puissant, il met la note (le superbe "indice de performance", qui annonce la couleur au niveau des choses qu'il sera possible d'avoir ou non) de 2,2/5,9 (un grand moment, le coup de la note sur 5,9...), donc encore une fois, du bon foutage de gueule. Et encore une fois : la dernière Mandriva tourne très bien sur un 450Mhz sans carte graphique, j'en ai un exemple à 3 mètres derrière moi au boulot (l'étage a entièrement migré, 11 PCs sous Linux alors que j'étais seul le mois dernier...).

lundi 27 novembre 2006

onomatopées

beark !!

gné ? (nawak :s )

ahaaaahh !...

yippi !!

dimanche 29 octobre 2006

informatique au rabais

Windaube Vista est l'une des plus belles merdes de microsoft, j'en suis convaincu depuis plus d'un an (j'avais fait un test dont j'avais publié des screenshots commentés ici-même). Il devait être définitvement finalisé le 25 octobre (avec seulement 3 ans de retard), soit il y a 4 jours, mais il n'en a rien été ; des rumeurs de la découverte d'un bug sérieux ont fini par être confirmées. Et quel bug ! Il crashe tellement le système, que la seule manière de redémarrer dessus est de tout réinstaller !! Formidable, en 2006, les gars arrivent à nous sortir une daube pareille, en tant qu'informaticien système, j'ai dû mal à imaginer comment ils ont pu faire ça :s. Les hypothèses se penchent vers le système de DRM inclus dans tous l'OS, y compris le noyau chiffré (ou crypté, devrais-je dire ?). Ça donne confiance, non, un tel bug, auprès des cleints... J'invite fortement à lire les commentaires du post sur Slashdot, c'est à mourir de rire (manquent pas d'humour, ça annonce du bon ça). Je crois que Vista, ça va devenir la raison numéro 1 de la migration vers Linux (un nouveau converti m'en parlait déjà hier...). Prochaine sortie prévue le 8 novembre (2006), ils auront tout le temps de le repousser d'ici-là...

Coupons court aux Macoosseux qui se réjouiraient, leur système inspire réellement la pitié. C'est tellement crasseux tout ça, ça pourrait presque être drôle, un port de l'architecture x86 vers... l'architecture x86 (la seule différence est EFI vs BIOS, et les puces de contrôle TPM, du DRM hardware). Mais légalement, on n'a le droit de l'exécuter que sous certaines conditions (qui seront éclaircis surement au tribunal), sachant que le soft est verrouillé sur le hard, ie de la vente groupée illégale (vive l'hypocrisie "open source", au passage). Apple, c'est à vomir. Arrêtez de filer votre argent à ces crétins dégueulasses, ils ne valent pas mieux que m$.

Côté Firefox, si les chiffres sont vraiment bons (2 millions de téléchargement en 24 heures !), certains commencent à se poser des questions sur la solidité technologique du truc (et encore, ils n'ont jamais ouvert un Konqueror de leur vie, ça se sent) : par exemple, le fait qu'avec mes 4 onglets ouverts (que du blog, le mien qui plus est, 100% texte), prenne 95mo de RAM alloué et 215mo réservés (à titre de comparaison, mon plus gros konqueror est à 77/203, pour plus de 40 onglets, et y'a pas que du texte dedans, loin de là ) ; ou encore l'intégration de la correction orthographique qui laisse rêveur (bon alors, ça marche sous Linux ce truc, autrement qu'en Anglais ? Et si je pouvais l'avoir en Français tout court, le Firefox, se serait pas mal non plus ; apparemment, y'a des problèmes de licences pour l'inclusion par défaut du dico Français, et s'ils avaient utiliser aspell comme toute appli KDE qui se respecte, ça n'aurait pas été plus malin ? Parce que là en gros, ils ont juste rendu public un système de plugin pas super pratique qui existe depuis plus d'un an...). Et j'en passe. De toute façon, sous windaube, y'a pas le choix ; de là à conseiller de rester sur la 1.5 en attendant la 3.0, je ne suis pas forcément d'accord, la 2.0 est ce que le SP2 de XP est au SP1, en somme (et je sens que la 3.0 sera ce que Vista est au SP2 ; y'a pas de miracles en informatique, surtout au niveau des bloatwares). Même très en retard par rapport à Konqueror, FF2 reste une avancée certaine par rapport à la version précédente (mais mettre autant de temps pour ça, hum hum...).

Tiens, ça fait le 3ème article que je lis sur ubuntu comme étant une déception de la journée (pas trouvé un seul qui dise que c'est un réussite, à part chez ceux qui ne l'ont pas testée ^^), ça y est, ça commence à ouvrir les yeux là aussi ?

vendredi 27 octobre 2006

OS review

Oulah, pas l'air emballé par la Fedora Core 6, le journaliste. En fait, pour résumer, bah y'a pas eu tant d'améliorations que ça par rapport à la v5. Arf. Donc outils de config toujours aussi disparates, Yum lent et pas terrible (mais y'a Smart maintenant !), assez sobre, très gnomisé en fait (y'a qu'à voir les graaaandes fenêtres toutes grises avec deux boutons et trois lignes de texte pour comprendre). Bouarf. Dommage. AIGLX a l'air d'être bien intégré (mais en retard par rapport à ce qui se fait ; on l'excusera pour des raisons de stabilité, ceci dit, enfin, espérons, parce que sur Mandriva, mouais, ça n'a pas été supra patché ). Xen est fort bien intégré (encore faut-il en avoir l'utilité, mais bon ^^). Et apparemment dans les packages graphiques, y'a de la nudité, chouette... :p

Bon, et chez SuSE alors ? (enfin, OpenSUSE maintenant) Et bien la bêta 1 de la 10.2 est sortie, et quand la finale sera releasé, ça va roxxer des mamans ours ! :p Kernel 2.6.18.1, X.Org 7.2rc1, KDE 3.5.5 (Gnome 2.16.1 pour les masos), KOffice 1.6, Firefox 2.0 Final, OpenOffice.org 2.0.4 Final, Python 2.5 and PHP 5.2rc (essuyez la bave qui coule, voyons ! ^^). Bon bah, y'a plus qu'à attendre quelques semaines, gnarc. Ah oui, parce que ce n'est pas tout :D. De nouveaux menus pour KDE et Gnome, compiz 0.2 (comme tout le monde, quoi, mais c'est Novell qui le fait), et bien d'autres choses, dont un Kerry amélioré qui donne envie. Côté packages, exit les dépendances ximanieuses (et ennuyeuses), c'était le principal problème de la 10.1.

Afin, d'être complet, allons voir la concurrence . Un nouveau malware trop sympatoche s'installe sous windaube tout seul comme un grand, va chercher une version de l'antivirus Kapersky toute craquée, patche quelque dll pour passer outre les problèmes de licences, et ne laisse que sa propre infection :p. Fallait le faire, c'est une première ^^.

Pour finir, nous apprenons avec grande joie que Apple vient de proposer un patch afin de parer aux reboots aléatoires des MacBooks. Si c'est pas beau la technologie ! :D