humani nil a me alienum puto

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 14 octobre 2007

homoparentalité sur LCP

Un documentaire là maintenant sur l'homoparentalité (et la législation de merde), sur... La Chaîne Parlementaire ! Serait-ce l'évolution en marche ? (il n'est jamais trop tard...)

lundi 17 septembre 2007

beauty and the geek

Ah ah, le dernier geek (Sanjay), il dit : "moi ce qui m'énerve c'est les femmes qui ne connaissent pas Linux, elles me disent 'j'ai mon ordinateur qui plante', on leur dit d'utiliser Linux, que Windows c'est n'importe quoi..."  (j'ai dû faire cette remarque il n'y a pas 2 semaines, hum).

Les beautés sont bien débiles, du style 0% de réussite au test de compatibilité palpatinienne (avec des talons et du maquillage).

D'après le teaser, les filles vont devenir intelligentes (ça, ça va être du miracle je sens, oh la la, faut voir les machins, c'est du lourd  o_O ). Et les garçons vont finir par avoir une "vie sociale" ("certains n'ont jamais vu de filles", c'est amusé la bimbo-présentatrice française de nrj12, chaîne hautement intellectuelle comme chacun sait ; moi j'ai repris espoir aujourd'hui grâce à Thomas, tiens).

Ça me sidère quand même que l'on fasse croire que des geeks puisse vouloir de filles pareilles, vraiment. Il semble que bien des stéréotypes soient en vogue, et tout à fait non répandus dès que l'on atteint les milieux d'un certain niveau intellectuel (pour les autres, je n'en sais rien, je fuis). Bon, je vais quand même rester un peu devant cet abrutissement total (ce sera bien la première fois que je mate de la télé réalité de daube), de toute façon j'ai rien d'autre à foutre, pas de vie sociale, c'est bien connu...  -_-  (tiens, on vient d'apprendre que Sanjay "n'a jamais assuré" -- la demoiselle, en revanche, a pas de problème...)


(PS: adoptez un geek !)

mardi 28 août 2007

rappel

Dernier mardi du mois, ce soir c'est "Die Nacht" !! Pour les étourdis ou ceux qui ne me lisent que depuis moins de deux mois, c'est tout simplement LA meilleure émission de la télé, c'est une fois par mois (sauf le mois dernier), sur Arte, autour de 00h20 (attention, des fois ça commence un peu avant), ça dure généralement une heure, et il faut absolument voir ça (si vous êtes une poule, à vos PVR !).  En espérant qu'un jour Arte nous sorte un dvd collector... (même youtube n'est pas d'une grande aide pour retrouver les raretés diffusées :'(  )

mercredi 1 août 2007

114ème semaine

Vélizy, c'est fini,
Je ne crois pas
Que j'y retournerai un jour.

Ça y est, débarrassé. Fin de mission dans la boîte que j'appelerai désormais "ça j'aime", j'trouve ça rigolo comme nom de code :D. Demain, Nord-Ouest Parisien, toujours en banlieue, toujours autant de temps pour aller au boulot, mais beaucoup moins pour aller en centre-ville, et surtout : trajets à durées déterministes.

Vous avez remarqué j'espère que ce soir c'est opéra, sur France 2. Du Verdi, mais c'est mieux que rien (enfin, le temps que je publie la note -- après être tombé de fatigue sur la fin, heureusement que j'enregistre en même temps --, c'est fini, mais y'en a encore un autre, "la Bohème", Puccini). Y'a même Zygel sur la même chaîne, vendredi, à 23h, c'est que ça commencerait presque à sentir la culture, tout ça... Mais revenons-en à notre soirée Alagna, puisque c'est comme ça qu'on nous l'a empaqueté (il est fort, quand même, se faire dédicacer une soirée avec même un reportage sur lui en entracte, il a dû encore réussir à caser toute sa famille, j'en suis sûr :D ; en tout cas, il ne fera pas le requiem de Verdi avec l'orchestre de Paris, cette année, comme originellement annoncé ; serait-ce pour les mêmes raisons que ce qui avait poussé à lui trouver un remplaçant pour "Pelléas et Mélisande", dernièrement ?).

Il est là. Encore, oui, il est partout. Il faudrait faire un plugin google earth, ça pourrait être drôle, pour suivre la piste. Je parle de notre cher président, évidemment. Il a donné une interview, à la télé, avant de rejoindre sa place. Nous sommes donc aux chorégies d'Orange, l'un de ces festivals du Sud avec Aix, où tout à coup une ville composée essentiellement de gens qui se font bronzer (et jouent à la pétanque -- c'est à peine abusé) devient le centre de la culture ; ou du tourisme bobo à 185€ la place pour la moitié de celles disponibles, au choix (tarif de la soirée que l'on voit à la télé, mais à Aix ça monte encore plus haut). Sachant que le lieu reste inadapté, quand bien même il est enchanteur. Orange, c'est en plein air, on sait ce que ça donne, un petit coup de vent et le son est tout distordu. Et puis, au niveau de l'assise, hum... ^^ Sans compter qu'il ne faudra pas espérer des décors fabuleux, on n'est pas à Bastille avec sa surface équivalente à 7 fois la scène derrière, et sa machinerie délirante (vous aurez les photos un jour, promis ;) ).

Mais Sarko, qui nous fait en apparence un très bon discours auquel je ne peux qu'adhérer (diffuser la culture au plus grand nombre, etc ; notons qu'il a déjà traîné par le passé dans les salles de concert, à l'ouverture de Pleyel par exemple, ce n'est donc pas de l'effet de manche gratuit, pour une fois), tombe dans "quelques" clichés. D'abord, il n'y qu'à voir le public : essentiellement des costard-cravates, 185€ la place, plus 200€ de train, plus 120€ d'hôtel, ça fait un SMIC pour le week-end, hein, dans le genre diffusion au plus grand nombre, on a déjà vu mieux ; ou alors les 8000 spectateurs sont tous d'Orange et de la région, laissez-moi en douter copieusement. Mais peut-être voulait-il parler seulement de la diffusion à la télé, et non du festival lui-même.

Cependant, de l'opéra à la télé, ce n'est pas nouveau. Arte le mercredi soir en prime time, on a eu ces dernières semaines "Manon", "la fille du régiment", "la Walkyrie", et j'en passe ; et sur France 2, Eve Ruggiéri (AROPeuse de son état, elle est au CA me semble-t-il) nous a offert deux semaines d'affilées "Un bal masqué" (alors qu'il était encore à l'affiche me semble-t-il) et "Louise", de Bastille ; sauf que là, fallait veiller plutôt bien tard... Peut-être pas de direct (vois pas trop ce que ça change ; je me souviens qu'on avait eu "Turandot" mis-en-scène par Zhang Yimou, en plein air et en direct aussi, mais c'était sur Paris Première, je crois ; accoustique de stade, eurk), mais quand même...

Tout ne serait qu'une question de pub ? C'est peut-être ça, le rôle d'Alagna, on a toujours besoin de stars, surtout Française en France (Natalie Dessay qu'on vous dit, et pas Anne-Sophie Von Otter, voyons !). Mais lorsque j'entends dire avant la représentation "attention à l'histoire, ça va être très très compliqué", heu, faut pas déconner, hein, au bout de 5 minutes on sait déjà ce qu'il va se passer pendant les deux prochaines heures (enfin, à part les trop nombreux épisodes tampons qui ne servent qu'à meubler sur fond de mélodie joyeuse, pour une tragédie...). Le jour où ça passe de l'opéra Russe, ou de l'Est en général ("l'affaire Makropoulos" me vient en tête, là, voyage tchèque oblige), ou du Wagner (où l'on fait du récitatif pendant des heeeeuuuuures, faut pas louper un épisode), ou du Strauss, tiens, va falloir s'accrocher... Sans compter les oeuvres baroques (puisqu'à la base, la complexité viendrait de rapports familiaux un peu complexes ; bah dans le baroque, basé traditionnellement sur la mythologie, tout le monde a au moins commis un inceste dans sa vie...).

Bon, c'est peut-être parce que les 185€ ne donnent pas droit aux surtitres (c'était ambigu, mais j'ai bien cru entendre "ce sera plus facile pour vous téléspectateurs, avec les soustitres) ; après tout, au théâtre des États de Prague, je me suis farci un Don Giovanni sans aucun surtitre, heureusement que je l'avais vu cette année... (étrangement, c'était surtout les italiens qui réagissaient aux moments comiques) Mais dans tous les cas, cela revoie à l'introduction du discours sarkozien, sur la réservation de l'opéra à une élite, que l'on se doit d'élargir. Un bon vieux mythe, que celui-là. "L'élite", c'est très flatteur, merci... Voyons sur le site de l'opéra de Paris les chiffres (très intéressant à décortiquer, portez votre attention sur le budget et les subventions...) : taux de remplissages moyens autour de 92% pour Bastille en 2006 (pour une salle de 2600 places), et 100% à Garnier. Sachant qu'il doit y avoir environ 10 représentations dans même programmation, grosso modo, et que pas tout le monde va absolument tout voir (ce serait même un petit noyau, qui aurait tendance à bien se connaître à force ^^) ça fait... énormément d'élites, au final.

Concernant le prix, toujours le problème éternel. Mais quand on est jeune, vieux, ou sans emploi, on peut quand même s'en sortir ; sinon, faire la queue (et non, ça n'a rien d'extraordiniare : les campeurs devant les guichets pour Madonna, Mylène Farmer, ou U2 devraient le savoir) ; sinon, internet/appeler en se dépéchant, les places pas chères s'en vont vite ; et la dernière minute (à 5€ ; possibilité de se replacer si l'on est malin), sans surtitre certes, mais après tout, à Prague comme à Orange, on a beau avoir payé une fortune, ça n'arrangera pas le choses...

Bref, pas totalement des bras cassés, les parisiens ; le premier obstacle, c'est d'être motivé, le second de prévoir ses soirées avec beaucoup de temps d'avance. Mais il est vrai qu'en Province, l'affaire se présente autrement, surtout dès que l'on sort de Lyon/Toulouse/Strasbourg (heu, je mets Marseille aussi ? J'hésite beaucoup...). D'un autre côté, cet état de fait n'est pas non plus d'un hasard total, on en reparlera certainement avec le Louvre2 (le retour) paumé dans la campagne profonde de Lens (je me vois bien acheter un billet de train pour mater des tableaux, déjà que je trouve pas de temps en centre-ville avec ma carte à accès illimité...). Pour ce que j'ai pu en constater, il y a moins de 10 théâtres à Marseille (Toursky, Criée, Belle de Mai, Gymnase, Moulin, et... heu...), et certaines rues de Paris doivent en contenir autant (la rue Blanche, par exemple, c'est blindé) ; en proportionalité d'habitants, ça ne fait décidément pas le poids.

Le problème n'est donc certainement pas une réserve à l'élite de la culture, mais de ce qui fait que certaines régions sont cultivées et de facto propre à attirer une élite intellectuelle (qui recoupe quelque peu la population la plus aisée, mais ce n'est pas forcément toujours le cas : bien des cultivés ne sont pas très riches, contrairement à un nombre ahurissant de crétins finis). J'irais presque jusqu'à dire que l'école à un rôle primordial à jouer, dans l'ouverture du goût à la Culture, au hasard, mais bon, c'était censé être une note "je raconte ma vie", à la base... (on l'aura compris : il ne se passe pas grand chose, dans ma vie >_< )

vendredi 29 juin 2007

à minuit, c'est lingerie sur fashion tivi

Reçu par SMS :

28/06  12:54

Urgence Tchad - Avec Médecins Sans Frontières et la SNCF changez 100 S'Miles en 4 rations alimentaires pour les enfants déplacés. Répondez msf (sms non surtaxé)

Le rapport avec le titre ? Associations d'idées...

mercredi 27 juin 2007

109ème semaine

Neuf pauvres billets en une semaine, incroyablement pauvre ! Fin de saison, mais pas seulement : Pierre-Laurent Aimard loupé pour cause de famille chez moi (ma petite cousine n'arrête pas de me faire du pieds ! >_< 7 ans, c'est trop jeune !! ^^), dommage après la conf je voulais entendre la Delunsch dans ces conditions particulières, heureusement qu'il y a une session de rattrapage dimanche prochain... Eh puis j'ai tenté "le temps des Gitans", échec total, plus de places ! Incroyable, surtout qu'apparemment, ce n'est vraiment pas habituel, dira-t-on ; d'un autre côté, les tarifs révisés à la baisse ont attiré un public de curieux après les très nombreuses pubs à la télé (parce que sur le net, il en restait, des tonnes de places, jusqu'à il y a peu...), et un tas de jeunes assez fauchés, aux cheveux douteux, aux habits bariolés ou déchirés, bref, des étudiants universitaires (et pas forcément en physique nucléaire) ; qui sont repartis bredouilles, pour la grande masse en attente de places à 5€ (voire 18, mais pas plus, après on ne peut plus suivre... Mais quel âge ont-ils, avec leurs barbes et leurs compagnons barbus ? Il faut penser à travailler, un jour ou l'autre, hein ?). Ah, et lundi, j'ai raté Rostro, j'avoue, enfin, le concert donné en son hommage, j'avais tout simplement confirmé ma présence à l'assemblée générale de l'AROP avant de me rendre compte du conflit de dates.

Ah, cette assemblée générale extraordinaire, c'était quelque chose ! Beaucoup plus de monde présent que la première fois, sauf que là, peu importe le nombre de présent, le vote passait tout de même, c'était la première fois qu'il fallait venir pour atteindre le quorum... Bref, l'ami Président (qui est pédégé de St-Gobain dans la vraie vie, pour la petite histoire) a fait passer tout en douceur les nouveaux statuts, qui permettent de pouvoir accepter les legs ; avec tout un tas d'euphémisme ensuite pour enrober la chose, mais on l'aura compris, les vieux millionnaires de l'asso (ils se reconnaîtront, ce n'est pas ça qui manque) pourront clamser en finançant la saison prochaine de l'Opéra de Paris. Si c'est pas beau la vie (enfin...). Mais surtout, ça aura donné l'occasion de voir quelques perles, je vous passe les détails. Dans tous les cas, même ramener l'héritage à zéro ne serait pas une solution suffisante, à cause des dons du vivant des parents ; je crois que le problème est décidément très profond ; il faudrait que j'emmène un électeur de droite non-héritier, un jour, pour connaître quelque opinion sur la question... En comparaison avec la fête de ma ville ce week-end (très chouette, comme d'hab', y'avait Noah à la chanson :) ), où le maire PCF vient d'être élu député avec 64,5% des voix, c'est autre chose...

Derniers points anti-blogage (ça fait 4 fois que je veux publier les photos de la fête de la musique, j'y arriverai bien un jour), les 3000+ billets en attente de lecture dans mon agrégateur (au secours !), et mon nouveau joujou, un vidéoproj' de la mort-qui-tue, optoma HD70, un machin formidable pour 939 chez Magnum (rue Voltaire, trop trop bon le magasin, j'ai pu tester des amplis à la volée dans la salle "Puccini" avec mon Allegri fétiche, baver comme un malade, m'évanouir en voyant le prix, et repartir à plus de 19h00 sans problème ^^). Du coup, c'est séances vidéos ces temps-ci, inauguration avec "Nausicaä" :). Et puis freebox, sauf que je n'ai pas le son pour l'instant (j'utilise le multiposte en même temps sur le PC, astuce à deux balles) ; va falloir un peu de connectique pour surcharger encore plus mes pauvre hauts-parleurs de PC, en attendant de pouvoir claquer 900€ dans deux enceintes mortelles... Pour l'instant, je ne peux donc pas regarder le canal 122 dit "blue hustler" (qui n'émet qu'à partir de 23h, pas le droit aux cochoncetés avant !) avec le son, quel dommage ; me voilà contraint à regarder Arte, un "Die Nacht" tout à l'heure sur les mots (très court ! :/ ), prochaine émission le 28 août (arg, 2 mois ?!) ; et là, c'était "Black Moon" de Louis Malle, je suis trop gâché, Arte vient de freezer tout comme NT1 lors de "l'armée des 12 singes" (du coup le multiposte m'a fait passer sur la chaîne suivante : NRJ12, et une bonne grosse émission de merde pour changer) ; le canal 122 n'a étrangement aucun soucis (ça s'amuse bien, là tout de suite...).

La bonne nouvelle de la semaine, c'est que ma fin de mission correspondra bien à la fin de ce pour quoi on m'a embauché, donc fin juillet, chouette alors (surtout avec deux semaines de vacances au milieu :D ).  [ndlr: youpa, Arte reprend à l'instant ; c'est abominable ce qui passe sur 122, préfère largement la blondinette sur Arte, qui va se faire emballer sous peu, d'ailleurs]  D'un certain côté, je me dis qu'ils me trouvent p'têtre inutile, même s'il est vrai que toute l'équipe de support actuel va migrer sur le nouveau modèle, et qu'il n'y a pas besoin d'un gars qui n'a pas vraiment d'expérience sur la chose, puisque j'ai bossé à côté d'eux. Bon, on m'a demandé de presser le rythme histoire de tout finir malgré les vacances, mais ça devrait aller ; mention spéciale pour la p'tite remarque sur les horaires, tout à la fin (hhmmm, je considère que si c'était important, fallait en parler avant...), alors même que l'on déménageait aujourd'hui, et alors que quasiment toute l'unité perdait une journée de travail (en plus de faire les cartons, demain étant dédié à les défaire), je bossais tranquillement sur mon portable et gagnait 7h de boulot pour pas cher ; la capacité de comptage du manager français m'a toujours passionné, un jour je vous parlerai des pauses déjeuner de 12h à 14h, des pauses cigarettes de 10 minutes toutes les demi-heure, et cerise sur le gâteau, de la demi-heure aux chiottes, qui d'ailleurs deviennent inutilisables entre 11h30 et 15h30... (à Thales, un chef de section disait qu'un employé pouvait ainsi à la fin de sa carrière s'être fait payer un mois entier à chier... Charmant) Évidemment, fini la connexion internet providentielle officieuse, ça n'aura pas duré, me revoilà à nouveau dans l'incapacité de compiler quoi que ce soit de nouveau...

Bientôt la fin de l'enfer vélizien, donc, alors pourquoi pas en profiter pour trouver une boîte sur Paris intra-muros, et de préférence pas une SSII ? La dernière a coulé, pas d'sous, qu'il m'ont répondu, mais ils gardent mon CV dans leur top list ; pas très rassurant ; c'est la troisème "start up" (au bout de 5 ans...) qui me fait le coup, j'en ai un peu ma claque, on va voir chez les gens qui ont des sous. Ah, on me fait signe que ça ne fait pas beaucoup de monde, restons calme...

Heu, rien à voir, mais y'aurait pas des jeunes filles (une suffira ^^) pour m'accompagner au Japan Expo ? De préférence mince. Explications dans le compte-rendu de l'année dernière :p.  [ zut, Arte a encore freezé, malédiction ! ]

mercredi 20 juin 2007

108ème semaine

Je reçois des places, sans cesse ; enfin, là y'a plus rien à recevoir. Alors hop, un abonnement à Châtelet plus tard, rendu tout à l'heure, il ne reste guère plus que le théâtre de la ville à remettre. Casse-tête chinois, cette affaire, je suis surpris d'avoir pu trouver dans mon agenda que le 17 décembre pour Simon Keenlyside (que l'on m'a vanté au plus au point) et le 30 avril pour Olga Borodina (dont on m'a dit le plus grand bien) étaient libre ; même le 19 mai pour Dame Felicity Lott, à ce niveau ça relève du miracle ; parce qu'il y a des balets que j'ai eu le plus grand mal à caser, et les opéras, n'en parlons pas, quelle misère...

En attendant, c'est toujours freestyle pour la programmation. Y'a du Opéralia le 30 juin, il restera probablement des places, je tente donc ma chance, il paraît qu'il y a un prix du public pour les jeunes chanteurs. Mais surtout, jeudi, c'est la fête de la musique !

Il y a donc : la symphonie fantastique de Berlioz par l'orchestre philarmonique National de Radio France (18h00, tendu pour y être) ; la symphonie n°5 de Beethoven par l'orchestre National de France dans la nef du musée d'Orsay (20h00) ; le choeur de Radio France pour des airs d'opéras à la Cour d'honneur du Sénat (20h ; à mon avis ça va être blindé) ; et la symphonie n°5 de Tchaikovsky au musée du Louvre, sous la pyramide, par l'orchestre de Paris, à 22h (si on a simultanément la carte de l'orchestre de Paris et la carte du Louvre, ça peut faire office de passe-droit ? :D ).

Alors, où allez-vous, les enfants, puisque tout est gratuit ? ;)

Sinon, mon député est bien communiste, à 64,7% des voix, pas mal... Et vous avez remarqué qu'il y a une blondasse ("Céline", apparemment) sur NT1 et RTL9 qui passe simultanément sur les deux chaînes (différé d'une seconde, mais c'est p'têtre ma freebox qui bufferise après tout), en n'arrêtant pas de blablater (mais comment elle fait ? Même en parlant doucement, au bout d'un moment, on n'a plus de voix !), avec des jeux stupides (j'ai noté une devinette à choix multiples affligeante "citez un lieu insolite où faire l'amour", des mots croisés d'aphrodisiaques, et à l'instant "devinez à qui appartiennent ces fesses") où il faut raquer au téléphone pour espérer gagner, tandis qu'elle essaie désespérément de jouer les chaudasses, ce qui est gravement désespéré (il faudrait peut-être commencer par enlever la tenue d'hiver... Enfin, la combinaison ; qu'elle décroise les jambes, au moins, la frustrée ! "Émission interdite aux mineurs" qu'il y a écrit en bas, on se fout de qui ?). À l'heure où Arrêt Sur Image est arrêté, cette émission que je regarde depuis le tout début, autant dire que j'ai grandi avec, je suis fort heureux de constater une fois de plus que la TNT assurera le bon niveau intellectuel nécessaire au citoyen moyen. J'ai presque eu peur. Allez, je zappe...

dimanche 17 juin 2007

merci la TNT, ou l'énième manifestation de l'analité (semi-fécale) du moi aimant l'introjectif

Si vous voulez voir un monde où tous les garçons sont plus cons que leurs pieds, et les filles toutes des putes assumées, zappez donc sur NRJ12 ! La chaîne plus stupide et raccoleuse que TF1 et M6 ensemble, assez incroyable, mais vrai.

La question est : mais pourquoi regarder, alors ? (enfin, zapper dessus de temps à autre ; notons que d'autres chaînes de la TNT ont aussi de belles conneries à offrir, NT1 en tête)

Déjà, ça donne l'impression d'être carrément plus intelligent, pour pas cher. Ensuite, ça rend misanthrope, ce qui est très bien pour sa future carrière (qui doit passer par du commercial). Et puis, c'est un exutoire, car faute de pouvoir baffer les salopes (les féministes ont du boulot), et brûler les abrutis sur pattes, ont peut toujours bien rire de ces énergumènes mal définis, et ça fait toujours du bien. D'ailleurs, c'est ma soeur qui m'a fait découvrir ce monde merveilleux de la daube, entre jeux où une connasse doit choisir son prince charmant écervelé, ou au contraire un abruti consomme de la fille comme on va à la superette, ou une fille qui cherche le gay du groupe en roulant des pelles à tout le monde, sans compter le concours d'hystériques mal définies pour devenir une star de demain en rumuant fortement ses fesses, et j'en passe. Que du bonheur...


PS: la jolie fille de Vélizy bosse chez Télé2, mais mon pote qui était chez eux ne voit pas qui c'est ; quelqu'un bosserait-il chez ces sagouins par hasard ? (sinon, je prends un abonnement chez Télé2, et je dis que j'ai un problème, ce qui sera certainement la vérité au bout de même pas deux jours ; ça reviendrait financièrement moins cher que meetic, notez)

PPS:

La "féminité" est visible, elle fait bon ménage avec la problématique phallique, à laquelle elle répond en écho. Elle consiste en effet à valoriser, selon le même modèle, ce qui se voit, ce qui se montre et s'exibe, ce qui s'extériorise et a pour but de se rassurer l'angoisse de castration, celle des femmes comme celle des hommes.

Le "féminin" est intérieur, invisible, et son refus peut coïncider avec un refus profond de la différence des sexes et du sexe féminin, porteur de tous les fantasmes liés à son "ouverture" et à son appétence pulsionnelle.

La "féminité", de surface, peut être un "refus du féminin" visant à séduire l'homme, dans une visée de rassurance, dans le but de tester le désir de l'homme. Elle se manifeste alors par un jeu d'érotisation ou de provocation jalouse, celui de la relation hystérique chez la femme, qui provoque des réactions variables. Les hommes à sexualité génitale l'aiment, car son refus du féminin exprime un désir féminin. Ceux dont la sexualité est anale la négocie : elle leur inspire souvent souvent un certain mépris connoté de tendresse. Mais les hommes à sexualité "fécale" la haïssent et la répriment.

Si la féminité est séductrice coûte que coûte, elle vise à être elle-même l'effractrice, dans une "envie du pénis" qui peut avoir un effet castrateur de puissance de l'homme. Cette surexhibition de formes et d'attraits cache alors un invisible pénis incorporé.

Mais la "féminité" peut également être une plate-forme vers la promesse de féminin.

La protection du "féminin" peut également se manifester par un refus de "féminité".

                 (Jacqueline Schaeffer, "le refus du féminin", ed Puf, p.57, "refus de féminin et féminité")

mercredi 30 mai 2007

die nacht en musique

J'espère que vous regardez Arte là maintenant tout de suite, parce ce soir, c'est Berlioz, symphonie fantastique par John Axelrod, vu par "Die Nacht" !

mardi 27 mars 2007

si je ne m'abuse...

... ce soir, c'est "Die Nacht". 00h30 00h10 (gggrrr, z'ont changé l'horaire, raté 10 minutes du coup -_-), Arte, la meilleure émission télé qui soit. Pour les nouveaux... (c'est vrai que même si j'en ai fait allusion quelques fois, ça fait longtemps qu'il n'y a pas eu de billet dédié)

- page 1 de 5