humani nil a me alienum puto

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 10 avril 2009

meetic communautaire

Alors que j'étais sur mon gmail, la pub contextuelle m'indique un site web de rencontres juives (le mot détecté semblait être le prénom Rayna : c'est juif ??). Je crois rêver, alors je clique :

Bienvenue sur JDate, la plus grande communauté de juifs célibataires sur le Net. Sur JDate, tout le monde tombe amoureux, pas étonnant qu’un très grand nombre de mariages ait débuté ici. Se positionnant en tant qu’alternative moderne aux traditionnels marieurs juifs, JDate est l’endroit idéal où rencontrer en ligne des hommes et des femmes juifs qui recherchent amour, amitié, rencontres. En quelques minutes, vous créerez votre profil et pourrez faire connaissance avec d’autres membres JDate de votre région. Notre vaste base de données de membres et notre interface conviviale font de JDate une source idéale pour des idylles dans le monde entier.

Quand même... (je grasse ce qui me laisse le plus songeur) Et c'est même pas un fake (quoiqu'on est moins certain de l'entière réalité du contenu). On cumule même les grands moments, comme "L'amour sous une bonne étoile", ou encore le renseignement "prêt à voyager". On peut faire des recherches gays et lesbiens, aussi (mais il n'y a pas foule).

Comme j'aime beaucoup les juives (ok, il y en a qui sont moches, mais la consanguinité sur 4000 ans, des fois, ça du bon, faut pas croire), je recherche un peu. D'autant qu'ils sont vachement ouverts et tolérants :

Orthodoxe (Baal Teshuva)
Conservateur(trice)
"Conservadoxe"
Hassidique
Orthodoxe moderne
Orthodoxe (depuis toujours)
Autre courant
Reconstructioniste
Réformé(e)
Laïc(que)
Traditionaliste
Non affilié(e)
Je vous le dirai plus tard
Prêt(e) à se convertir

Et d'ailleurs, concernant l'ethnie :

Ashkénaze
Ethnie mixte
Autre ethnie
Sépharade
Je vous le dirai plus tard

Super ! Bon, après avoir fait un tour et constaté que plus une fille est jolie, plus elle est traditionaliste ou irrécupérable de manière générale, je suis moins en joie. Je vais essayer chez les Chrétiens, tiens.

lundi 2 mars 2009

blog-out ?

Il eusse fallu black-outer pour montrer le mécontentement hadopien. Si les bougons sont habituels, le mouvement demeure néanmoins suivi. Cependant, il y a là un problème : mettre mon blog en noir ou du moins en sombre, cela revient à ne rien changer. Si j'en connais d'autres qui auraient le même problème, cela ne résout pas la chose. Si quelqu'un a une idée... (mettre tout en blanc ?)

jeudi 18 décembre 2008

la nouvelle joyeuse idée : censurons le net

Encore une affaire, c'est terrible : un ado de 15 ans, voulant imiter une vidéo sur le net s'est tué avec un sac en plastique. Première remarque : on n'a pas attendu le net pour se suicider plus ou moins volontairement avec un sac en plastique (il y a même eu un warning sur les sac de grandes surface pendant longtemps, vous souvenez-vous de la chouette ?). Mais là, c'est inédit : on a voulu imiter une vidéo youtubesque. Le premier qui dit qu'il y a quelques années (oh, une bonne dizaine, il y a prescription) deux couillons s'étaient fait exploser avec une poubelle en voulant refaire McGyver sort.

Donc, il faut réagir. On a déjà tenté d'interdire l'adolescence (dit "âge bête") sans succès. On a déjà voulu interdire le suicide (des catholiques aux Anglais) : sans succès non plus. On a tenté d'interdire la bêtise, mais ça aurait fait trop de chômage parmi les politiques (et pour un plan de reclassement, ça va être trop difficile, la grande majorité n'a jamais travaillé dans une vraie entreprise, en fait ils ne savent pas faire grand chose mais il ne faut pas le dire). On est en train d'interdire les sacs en plastique (un début de réponse ?). Mais ce n'est pas suffisant, il faut agir, l'avenir de nos adolescent influençable est en danger : c'est à cause d'internet !

Eh oui, le suicide est la seconde cause de mortalité chez l'adolescent, juste après les accidents de la route ou avant l'anorexie (dont on ne parle que chez Delarue -- ah non, pardon...), mais celui-ci est de trop : un contrôle s'impose sur cette loi de la jungle, cette zone de non droit qu'est le média de masse obscur(e) Internet, ou nos enfants risquent tous de périr. C'était l'avis des deux chroniqueurs de ce matin (Marianne et le Point, me semble-t-il) sur i>télé, reprenant l'avis des autres journalistes tout aussi cons unanimes. Mais il y a eu mieux, ensuite.

Il y a eu Frédéric Lefebvre. Une chère avec une étiquette de droite aurait pu se faire élire dans les Hauts-de-Seine, mais Lefebvre, ça... (on se consolera en se disant qu'en réalité il était second sur la liste après Santini et a juste pris sa place, mais quand même) Et donc il était l'invité politique de ce matin, juste après les deux chroniqueurs. Et il nous a montré tout son talent d'orateur, qui heureusement est limité à ce qu'il a raconté comme ânerie trois jours auparavant, de telle sorte qu'il est plus aisé de retracer ses paroles :

L’absence de régulation financière a provoqué des faillites. L’absence de régulation du Net provoque chaque jour des victimes ! Combien faudra-t-il de jeunes filles violées pour que les autorités réagissent ? Combien faudra-t-il de morts suite à l’absorption de faux médicaments ? Combien faudra-t-il d’adolescents manipulés ? Combien faudra-t-il de bombes artisanales explosant aux quatre coins du monde ?

Oui, quand même. Et ce type est payé par nos impôts... Bref, il a réitéré (c'est un multi-récidiviste) son soutien d'un contrôle de censure par le CSA du contenu d'Internet, sans rire. En fait, il pense peut-être à un grand pare-feu à la Chinoise -- c'est cool, il n'y a qu'à leur racheter, en plus ça nous fera de bonnes relations, on s'entend toujours entre néo-fascisants. Quand je pense que l'on cherche à réduire le nombre de fonctionnaires pour alléger la dépense de l'État... (en tout cas, le gouvernement a raison sur un point : il faut vraiment écrémer)

Outre la connerie intrinsèque de nos "élites", qui me gène juste un peu (ah, mais la liberté d'expression...), c'est surtout le symptôme d'une société repliée sur ses névroses qui m'inquiète. Cet ado n'était pas mal dans sa peau, nous dit-on, c'est vraiment parce qu'il a vu cette vidéo, et qu'à 15 ans, vous savez, ça fait deux (et pas trois) ans que l'on peut être jugé pénalement responsable et aller en zonzon, mais on n'est pas capable de savoir que l'on peut s'étouffer en se mettant un sac en plastique sur la tête. Et l'on revoit ces temps-ci notre spot publicitaire (qui ne passera plus sur France télévision ?) gouvernemental sur les dangers d'Internet, qui outre le fait d'insinuer qu'un robot destructeur de jeu vidéo transformera votre fils en tueur en série au collège, ou le fait que votre garnement voie des nichons est très mal pour sa santé mentale, nous "rappelle" que votre petite fille de 10 ans se fera certainement violer par un pédophile "prédateur", à force se surfer sur le net.

Bon, le seul petit problème, c'est qu'il n'y en a pas vraiment. On a eu des adolescentes (ah, décidément, l'âge bête) qui ont fugué avec des éphébophiles, et n'ont pas même été violée. On a eu des vidéos, qui avant circulaient sur VHS sous le manteau et maintenant sur le net, mais une vidéo n'a jamais violé personne (hint : il n'y a pas de marché de la pédophilie sur vidéo comme il y en a un de la pornographie, surtout lorsque lesdites vidéos sont accusées de circuler sur des circuits de diffusion P2P gratuits ! De même, prétendre que ça "inspirerait" des pédophiles en sommeil va non seulement à l'encontre des études montrant qu'au contraire cela sert de défouloir à pulsion, mais est aussi insulter l'intelligence qui devine que les relations sexuelles mêmes perverses existent depuis bien avant l'invention de la vidéo). Et puis c'est tout. Dutroux n'avait pas le net (et il ne téléchargeait pas les gamines). Et en oubliant que la grande majorité de viols de petites filles sont en fait de l'inceste (et ça c'est du tabou !), en prenant le soin à la place d'accuser un média de transmission (parmi d'autres, avait-on tenté d'interdire les VHS lorsque les vidéos clandestines circulaient comme cela ? Et les appareils photos avant ?), sous prétexte que celui-ci est bidirectionnel (le "prédateur" à l'affut derrière son clavier guette les petits nenfants sur les chan de discussion "dessins-animés" de Caramail, c'est bien connu), je ne suis pas vraiment bien convaincu que l'on règle le problème de ces petites filles (et garçons, n'oublions pas la parité), qui pendant qu'un Lefebvre essaie de justifier des lois d'Albanel puantes sans le dire, souffrent quant à eux réellement -- et les instrumentaliser ainsi ne relève pas de la plus haute vertu, on le devine.

En attendant, trois adolescents se suicident aussi par jour, et personne n'en parle aux JTs ni au Parlement. Sauf lorsqu'ils l'ont annoncé sur leur skyblog.

lundi 15 décembre 2008

*-sncf.com

Je continue dans mes réponses aux spams gentils courriers :

Rachel Picard de Voyages-sncf.com
reply-to "Rachel Picard de Voyages-sncf.com"
date Fri, Dec 12, 2008 at 9:46 PM
subject un grand MERCI à vous !

Chère cliente, cher client,

Vous avez élu Voyages-sncf.com, site favori de l'année 2008.
Toute l'équipe se joint à moi pour vous remercier de votre confiance et de votre fidélité. Soyez sûrs que nous continuerons à mettre chaque jour notre expertise et notre passion pour faire de Voyages-sncf.com votre site favori en 2009, en 2010, en 2011... en 2020...

Rachel Picard
Directrice Générale

Chère Rachel,

tout comme mon ami Laurent, je suis fort surpris : en effet, voyages-sncf reconnu comme une daube sans nom à l'unanimité. Que l'on interroge quiconque au hasard dans la rue sur un site web pourri lui venant immédiatement à l'esprit, et voyages-sncf sera sans aucun doute cité. C'est une catastrophe de design, le truc immonde qui ne comprend jamais ce qu'on lui demande ; où le bouton "horaires précédents" n'existe pas, et où "horaires suivants" marche quand il a envie ; où d'ailleurs une fois que l'on a saisi son aller, les trucs et astuce pour revenir en arrière sur les horaires ne marchent plus pour le retour ; c'est infâme, c'est merdique, et régulièrement, ce n'est même pas accessible. Et puis je viens de faire un ctrl-U avant d'accuser à tort, mais beark aussi. Le fait d'avoir 700.000 visiteurs par jour n'excuse rien, google en a bien plus ; et le fait d'avoir 160 informaticiens travaillant pour vous prouve seulement que vous faîtes plus dans le social que dans le technique.

On a beau apprendre des choses, rien n'explique décemment que l'on ait pu pondre chose pareille. Et je sais bien que vous n'êtes "que" filiale à 100% de la SNCF, croyez bien que j'ai essayé d'agir de l'intérieur, mais l'organisation de plus en plus opaque de notre société nationale (mais où il n'y a pas de fonctionnaires, on tient aussi à cette subtilité) y a rapidement fait échec. En fait, il n'y a qu'une seule chose qui soit correctement pensé avec voyages-sncf : les pubs à la télé !

Mais rassurons-nous, cependant : il y a pire. Il y a 12-25-sncf.com. Et là, c'est encore un autre monde, de flash et d'horreurs, qui arrive, avec un "assistant" de réservation de billets contre points smiles (il faut s'identifier, et arriver à plus de 1800€ de billets de train pour avoir droit à un aller-retour, donc pas tout le monde connaît) qui frise le crime contre l'intelligence humaine. J'avais rapidement évoqué la mésaventure qui m'était arrivé, et il faut bien concevoir qu'alors j'aurais bien volontiers étranglé un ou deux webmestre. Lorsque l'on choisit le mode "X points plus 10€" pour un aller première classe, parce que l'horaire que l'on a choisi n'a de places disponibles qu'en première, et que pour le retour on ne peut pas parce qu'en première, il n'y a plus de place... alors qu'il y en a en seconde, ou lorsque l'on choisit un aller-retour Paris-Marseille et qu'il n'y a d'aller que jusqu'à Aix (ce qui n'est pas bien grave), et pas de retour, mais qu'il y en a bien un depuis Marseille, il y a de quoi s'arracher rapidement les cheveux, surtout que les places disparaissent au fur et à mesure que l'on passe des heures à faire sa recherche...

Évidemment, pas d'horaires précédents ou suivant, en fait il faut retenter de trouver un train par tranche horaire de une heure, en recommançant à chaque fois tout de puis le début -- pour un aller-retour, il faut aussi réserver à nouveau l'aller. Bref, on peut faire pire que voyages-sncf, dans les filiales à 100%, mais quand même, que l'on ne vienne pas me dire que sous l'action de drogues, des internautes anonymes (comme les alcooliques) ont élu le site meilleur de quoi que ce soit. Je ne le crois pas. Ou alors, il faut préciser que les autres compétiteurs étaient le site de fnac ou celui du Châtelet. Et encore...

samedi 22 novembre 2008

le retour du délire protectionniste des moins de 18 ans

Une minute de pub, traduite en 27 langues, où l'on dit que :
   * les skin heads vont envahir votre espace, si votre fils vote FN c'est à cause d'internet !
   * des salopes s'affichent sur son écran, si votre fils a envie de baiser c'est à cause d'internet !
   * des robots tueurs pas si virtuels (on vous le jure !) tuent tout ce qui bouge sur son écran, si votre fils devient tueur en série c'est à cause d'internet !
   * des pédophiles s'incrustent et volent votre petite fille, c'est à cause d'internet !

Quand même, peur de rien. Mais pour en rajouter à l'insulte à l'intelligence, on prend l'exemple de ce qui est arrivé récemment, et là, c'est du haut niveau. Déjà, la qualification : pédophile récidiviste. Si l'on cherche un peu, on trouve : "condamné à 18 mois de prison en 2005 pour des faits similaires" (quels faits, d'ailleurs ?), et une agression (une vraie cette fois) sur une fille de 16 ans (donc plus de 15 ans), pour laquelle il a fait un an de préventive... avant d'être libéré (il devait être drôlement dangereux, bah tiens).

En attendant, énumérons les faits, ou plutôt les non-faits :

"La séquestration n'a pas été retenue car il n'y avait ni contrainte ni menaces ni chantage. De même pour le viol, la jeune fille ayant été consentante pour avoir des relations sexuelles", a dit lors d'une conférence de presse le procureur.

Assurément, ce monsieur est fou dangereux. Ou pas. Ce qui est sûr c'est que son nom apparaît en clair dans l'article... Présomption d'innocence ? Quant aux faits retenus (qui le ferait récidiver, paraît-il), ce serait "soustraction de mineur en état de récidive légale" et "atteinte sexuelle sur mineur de 15 ans avec pour circonstance aggravante l'usage de moyens de communication électronique". Résumons : soustraction d'une mineure qui fugue par elle-même d'un internat où ses parents s'étaient débarrassé d'elle ; rapport sexuels avec mineur de moins de 15 ans (bien vu, 14 !), et admirons la circonstance aggravante : internet bien sûr ! Ah, la qualification "pédophile", c'est pas dans la loi, au passage, c'est une qualification journalistico-politique, parce qu'à 14 ans, j'en connais qui avaient au-delà d'un début de vie sexuelle, et ce qui est fort sûr, c'est que des poils et des seins, on en a à cet âge. Mais "éphébophile", c'est moins vendeur.

Il est loin le temps où l'on partait guerroyer à 14 ans, et où les filles se mariaient à 12...

lundi 10 novembre 2008

ça va couper

L'UFC que choisir a lancé un site mettant en dérision la loi Hadopi : ça-va-couper !

Pendant ce temps, chez Econoclastes, on se demande s'il est autorisé de télécharger un morceau que l'on possède déjà en CD (au lieu de le ripper soit même) ; réponse : non (toujours garder à l'esprit que si c'est simple, et si c'est logique, alors c'est interdit -- en l'occurrence, pour le moment vous pouvez protester que vous n'avez fait aucun dommage matériel, de telle sorte que rien ne devrait être remboursé à l'auteur, mais vous risquez toujours prison et amende ; avec Hadopi, vous n'aurez aucun procès pour protester de votre innocence, mais la connexion Internet coupée).

The Pirate Bay, jamais en manque d'idées, se propose d'injecter des IPs françaises aléatoires dans ses trackers BitTorrent, de telle sorte que la détection de fraude tombera au hasard sur des gens coupables d'autre chose ou innocents, mais à coup sûrs non concernés ; c'est une méthode de flood. Je trouve cette idée excellente : en effet, elle emmerde tout le monde. La première idée qui vient à l'esprit est de se cacher (vivons heureux...), donc de chiffrer toutes les communications, mais voilà, cela s'appelle reculer pour mieux sauter, cela n'éduque en rien le plus d'un Français sur deux qui vote pour des crétins (ou des corrompus s'ils sont intelligents, au choix, mais tout le monde pense qu'ils sont marginaux -- et pourtant ne manquent manifestement pas de pouvoir !) qui ornent les bancs de nos assemblées et autres ministères, les mêmes qui avant avaient fait passer DADVSI.

Je connais de ces Français-pirates bien sous tout rapports qui en l'occurrence gagnent assez pour s'acheter quelques DVDs (mais certainement pas tous), et râlent sur le prix d'achat tout en téléchargeant (plus qu'il ne faudrait pour rester crédible), et surtout tout en votant à droite (vous me direz, une partie de la gauche au Sénat votait aussi "pour" -- pour une fois -- tandis qu'un villieriste écrivait un excellent rapport contre : oui, il y a des gens intelligents et intègrent des deux côtés, et bon nombre de crétins au PS, tout simplement, cela n'est pas nouveau, ni majoritaire). Ces électeurs-là ne se sentent pas le moins du monde concernés : il y a de la "racaille" qu'il faut éduquer, sournoise et dangereuse, en banlieue pauvre ; eux n'ont rien à se reprocher, ou alors se cacheront, ne voyant aucun problème (juste que c'est n'importe quoi, mais tant pis).

Nous sommes en démocratie, l'électeur est responsable de ses conneries, donc emmerdons. Depuis le temps que l'on crie sur les toits que l'on va dans le mur, que nos libertés sont menacées, que notre gouvernement (au sens large) ne comprends rien ou est à la solde d'une industrie aux aboîts (mais pas tant que ça en réalité, malheureusement -- 1 millions de Ch'tits vendus en deux jours, pour un prix de 20€, autant qu'une adhésion PS remboursable, pour un budget de 11 millions d'Euros certainement fort remboursé par les 20 millions d'entrées au ciné ; je tiens à déclarer que personnellement jamais je ne piraterai cela, loin de moi l'idée de payer un CD et sa taxe pour graver chose pareille !), et qu'en tout cas, au final, c'est le citoyen qui s'en prend plein la gueule. Il y a un moment où lorsque la méthode de gauche (éduquer encore et toujours le parfait innocent) ne marche pas, il faut passer à la méthode de droite : mettre en face de ses responsabilités.

mardi 14 octobre 2008

annonce netique

Tu réponds au dessus des mails comme un gros porc ? (une maladie très répandue) Tu insultes tout le monde dans les commentaires ? Tu as de gros sabots numériques et on te voit arriver de loin ? Tu ne sais pas mettre une signature correcte ? Tu poste en html ? (ou pire, tu envoies des .doc en pièces jointes) Tu ne sais pas manier le CC et le froward ? Tu écris EN MAJUSCULE comme un gros connard qui beugle ? Bref, tu es un gros crasseux du ouèbe ? Il est temps de se ressaisir ! La conférence sur la netiquette (la communication courtoise en ligne) est faite pour toi !

Ça se passe ce soir, c'est animée par Véronique Lefiot (que je ne pense pas connaître) pour le compte de Parinux, c'est à l'Espace Loisirs et multimédia, près de l'École Militaire (et donc de la tour Eiffel, mais c'est côté école) et ça commence à 19H15 pour finir à 21H.

jeudi 11 septembre 2008

tuons les wébeux et les résoteux

Oui, c'est de l'eugénisme, mais vous savez...

Pour les wébeux, le dernier exemple se trouve par-là. Regardez l'immonde user agent de Chrome :

Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; en-US) AppleWebKit/525.13 (KHTML, like Gecko) Chrome/0.2.149.27 Safari/525.13

Et pour les résoteux, voici un extrait de Makefile de SNMP :

INSTALL = $(LIBTOOL) --mode=install /usr/bin/install -c
UNINSTALL = $(LIBTOOL) --mode=uninstall rm -f
INSTALL_DATA = $(LIBTOOL) --mode=install ${INSTALL} -m 64

Non, vraiment, l'informatique se portera vraiment mieux sans tous ces gens...

mardi 17 juin 2008

zut, j'ai plus de 17 ans

Plus d’un million d’images à caractère pédophile seraient disponibles sur Internet et 36 % des enfants de 11 à 17 ans seraient déjà tombés sur des images choquantes.

Et voilà comment une simple phrase de conclusion résume à elle seule la loi absolument extraordinaire de blocage des sites pédophiles ou incitant au terrorisme ("suicide-toi en Israël avec une bombe" dans un gif animé psychédélique, c'est bien connu), mais seulement les étrangers (sur le territoire, c'est déjà illégal, ouf, sauvés).

Ahurissant. Je surfe de 7h45 du mat' (je ne fais pas partie de la France qui se lève tôt), jusqu'à 1h30 (je fais en revanche partie de celle qui se couche tard), et jamais, jamais, jamais, je ne suis tombé sur des sites pédophiles. Et pourtant, je ne vais pas que sur bisounours.com. Je trouve ça absolument scandaleux, moi aussi je veux voir, merde, on restreint les libertés (et l'industrie phonographique est en train de demander qu'à la "liste noire" des sites mis à l'index soient rajoutés ceux de téléchargement, par exemple), et je profite même pas du spectacle (et pourtant, y'en a 1 million, merde, c'est pas rien, on en est innondé, partout partout ! C'est juste que ça doit être du png avec le canal de transparence poussé à fond).

Ah, mais si, j'ai compris maintenant : il faut avoir entre 11 et 17 ans ! Et là, pif paf pof, on tombe sur des gens entre 11 et 17 ans tout nus (du moins, un peu plus d'une fois sur trois), logique (bah oui, on a tous été pédophiles ; enfin, sauf moi, en fait, et quelques geeks coincés, mais en général, même ma p'tite cousine, man dieu man dieu, faudrait p'têtre la dénoncer à la police, c'est qu'elle paie pas de mine avec ses couettes...).

Sans déconner...

jeudi 29 mai 2008

les poissonnières ne devraient jamais vendre que du poisson

Il y a quelque chose qui me trouera toujours le cul en ce bas monde : Nadine Morano. Le pire n'est pas tant qu'elle existe (ce qui est déjà beaucoup), mais qu'elle ait été élu (qui est le pire, les électeurs ?), au gouvernement, et gagne un tas de pognon à son niveau. Allez, citation :

LE FIGARO. Les dangers encourus par les enfants dans les mondes virtuels sont-ils votre principale préoccupation ?
Nadine MORANO. C'est la vraie préoccupation des familles. Plus d'un million d'images pédopornographiques sont en ligne. Plus de la moitié des parents sont inquiets et 36 % des 11 à 17 ans ont déjà été confrontés à des images choquantes et traumatisantes. In­ternet, c'est comme une magni­fique voiture de course. Si vous n'avez pas votre permis de conduire et que vous ratez un virage, c'est la mort. Il en va de même sur la ­Toile. À l'heure où la France va prendre la présidence de l'Union européenne, il me semble indispensable d'aborder ce thème avec nos voisins.

Résumons :
* "Plus d'un million d'images pédopornographiques sont en ligne" : on les a compté ? D'où sort ce chiffre complètement ahurissant ?
* "Plus de la moitié des parents sont inquiets" : de quoi, au fait ?
* "36 % des 11 à 17 ans ont déjà été confrontés à des images choquantes et traumatisantes" : de pédopornographie ? Sans dec', je surfe toute la journée et la soirée, et pas qu'un peu (mon ami le renard ne doit avoir jamais moins de 40 onglets, mes amis les conquérants tout autant), d'une part on ne tombe pas vraiment par hasard sur "des images choquantes", d'autres part pour tomber par hasard sur un site avec des mineures légèrement dévêtues, faut un peu lutter, mais carrément porno, je vois pas où elle est allée chercher ça, hein. Ca sent le gros amalgame à 2€.

Et puis l'avant dernière phrase, reprise par petites-phrases, le summum du ridicule absolu. Le reste de l'interview est à peu près de la même eau. Entre autres :

Je rencontre aujourd'hui les fournisseurs d'accès à Internet pour qu'ils interdisent l'accès à tous les sites pédopornographiques et illégaux recensés sur une liste noire établie par le ministère de l'Intérieur.

Donc y'a des gens du ministère qui passent leur temps à surfer sur le net à la recherche de sites criminels (ça donne quoi sur le CV ?). Et les trouvent (chapeau). Et n'en font rien, enfin, si, une liste. Wow. Réponse à tout ça : ne fermons pas les sites (qui doivent être hébergés à l'étranger, certes, mais ça n'empêche pas interpol de lancer de temps à autre des photos de suspects -- rappelons ce truc étrange appelé "présomption d'innonce" -- dans le monde entier), et mettons plutôt en place un grand firewall, les chinois en ont déjà codé un, y'a qu'à leur demander.

Et d'ailleurs, au passage :

L'accès des sites jugés «à risque» mais non illégaux pourrait également être restreint.

Pas illégal ("jugé à rique", par qui, comment ? C'est quoi ?), mais c'est pas grave, on censure quand même (car ici, il s'agirait bien de censure, au sens chinois du terme). Au secours !

- page 2 de 13 -